Sponsorisé par WillsOp

Bienvenue dans TRACKER, le show officiel de la Guilde des chasseurs de primes sur le Spectrum. Je suis votre hôte, Garet Coliga. Ravi que vous nous rejoigniez aujourd’hui. Nous avons beaucoup de nouvelles importantes à couvrir, donc ne tournons pas autour du pot.

Commençons avec les nouvelles que tout le monde doit savoir. Tous ceux chassant une prime à Kiel doivent contacter la Guilde au plus vite. Vous chassez peut-être la mauvaise cible.

Apparemment ceux de la branche de Kiel ont eu une brèche dans leurs systèmes. On ne connaît pas encore l’étendue des dégâts, mais les effets se font déjà ressentir. Hier, la Guilde a remarqué ce qui a été appelé “un pic alarmant des faux positifs d’arrestations”.

L’erreur a d’abord été découverte quand de nombreuses primes d’élite sont apparues sur les scanners aux quatres coins de Kiel. Les membres de la Guilde se sont bousculés, prêts et impatients d’attraper des cibles qui n’avaient pas été vues depuis des années dans le système. Il n’a pas fallu longtemps avant que des rapports de faux positifs ne submergent les communications de la Guilde.

Il s’est avéré que Carlo “Crowbar” Ellingsworth et Emma “Necktie” Dudeney ne sont pas soudainement sortis de leur cachette pour aller faire du shopping à Casaba. À la place, les immatriculations associées à un grand nombre des primes de la Guilde ont été remplacées par celles de vaisseaux sans danger, ce qui a entraîné l’arrestation injustifiée de nombreuses personnes innocentes et au-dessus de tout soupçon.

La branche de la Guilde située à Kiel s’est excusée pour l’incident et a ouvert une enquête sur le sujet. Pendant ce temps, les administrateurs de la Guilde des chasseurs de primes au travers de l’UEE scannent leurs systèmes pour être sûrs qu’ils n’aient pas été piratés de la même manière. Jusqu’ici l’incident a l’air de se limiter à Kiel.

Maintenant, la plupart des personnes arrêtées par erreur ont été immédiatement relâchées dès que leurs véritables identitées ont été confirmées, mais tout ne s’est pas passé sans accrocs. Des associations pour les droits civiques ont condamné les méthodes qu’ont utilisé des membres de la Guilde pour appréhender ce qu’ils croyaient être des cibles prioritaires. Lors d’un malheureux incident, une femme quittant le match de sataball de sa fille a subi une fracture au bras ainsi que le bris de trois côtes lorsqu’elle a été injustement capturée par un chasseur de primes accrédité par la Guilde. Dans un autre cas, une famille de cinq personnes a été détenue contre son gré et interrogée pendant des heures avant d’être finalement libérée.

Lian Bolyard, le représentant local de la Guilde à Kiel, me rejoint maintenant. Il vient pour commenter le chaos actuel et nous tenir au courant de tout ce que l’on doit savoir. Merci de prendre le temps de rejoindre l’émission.

Lian Bolyar : J’aimerais que ce soit en de meilleures circonstances, Garet.

Je comprends, Bones. Ça fait un bail, pas vrai ?

Lian Bolyard : Aucun doute. Je crois que la dernière fois qu’on s’est croisés c’était à la DefCon en ‘43.

Incroyable comme le temps file. Bien, commençons. Quelle est la dernière nouvelle ?

Lian Bolyard : Nous avons déconnecté les réseaux de Kiel pendant que des personnes plus intelligentes que moi essaient de comprendre exactement ce qui s’est passé. Cela signifie que nous n’accordons pas de primes, donc, au moins, le problème ne s’aggrave pas. Bien sûr, le fait que le système soit en panne signifie que nous ne pouvons pas non plus traiter les primes en suspens. Afin d’éviter qu’un plus grand nombre de personnes ne soient détenues à tort, nous demandons aux membres de la Guilde d’amener toute personne qu’ils ramassent à Horus ou Hadrian, qui ne semblent pas affectés par la crise jusqu’à présent.

J’aimerais aussi dire que nous avons vraiment besoin de l’aide de tout le monde pour faire passer le mot sur ce qui se passe. Je connais des Trackers qui sont tellement pris par la chasse qu’ils désactivent tout le bruit de fond. Nous devons transmettre le message à ces membres de la Guilde avant qu’il n’y ait d’autres confusions avec des innocents qui se font extirper de leurs vaisseaux.

Vous l’avez entendu. Propageons l’infos les gars. Si vous connaissez un associé travaillant sur une affaire à Kiel, encouragez les à confirmer que leur prime soit antérieure à la brêche. Ils peuvent vérifier les dates affectées en venant directement à la Guilde pas vrai ?

Lian Bolyard : Absolument. Nous nous excusons pour les problèmes engendrés et nous apprécions votre patience et votre compréhension le temps que nous ramenions les choses à leur état normal. Nous nous assurerons d’informer tout le monde une fois que notre système sera sécurisé et remis en ligne. D’ici là, il est probablement préférable de rester en retrait ou de chercher du travail dans un autre système.

Une idée de combien de temps cela va encore prendre jusqu’à ce que les choses soient réglées ? On parle d’heures ? De jours ?

Lian Bolyard : Aucune idée. En cet instant, tout ce que je peux dire c’est que nous espérons que ce soit au plus vite plutôt qu’au plus tard.

De ce que je comprends, ça ressemble à une attaque très sophistiquée. Si quelqu’un s’est donné autant de mal pour faire ça, tu dois te demander ce qu’il espérait accomplir. Est-ce qu’il voulaient juste répandre le chaos ou était-ce dans un but plus sinistre ? Y a-t-il quelques théories dominantes sur ce qui a motivé tout cela ?

Lian Bolyard : Quelques-unes.

Vous voulez développer sur l’une d’entre elles ?

Lian Bolyard : Honnêtement, Garet, à l’heure actuelle, le ” pourquoi ” derrière tout cela n’est pas aussi important que d’étayer notre réseau et de le remettre en service sans qu’il n’ y ait de pires incidents malheureux entre-temps. Je serai plus que ravi de spéculer sur les motivations une fois que nous aurons maîtrisé la situation.

C’est compréhensible. Je paris que tu remercies tes bonnes étoiles que tout ceci ne soit pas arrivé pendant l’exposition aérospatiale intergalactique de la semaine prochaine.

Lian Bolyard : Pour te dire la vérité, l’idée que ça se passe pendant l’expo m’a fait me tourner et me retourner hier soir. Je n’ai pas fermé l’œil. C’est pourquoi je veux m’assurer que le système sera rétabli le plus rapidement possible, afin que nous puissions nous concentrer sur la situation et veiller à ce que cela ne se reproduise plus.

Ça a l’air bien, Bones. Je te remercie d’avoir pris le temps de discuter avec nous aujourd’hui. Restez en contact afin que nous puissions tenir tout le monde au courant de l’état du système.

Ne partez pas, les amis. Ensuite, nous parlerons avec Christy Tabares, conseillère juridique de la Guilde, des “faux positifs d’arrestations” et de ce que vous devez faire si vous appréhendez la mauvaise personne. Ça, et même plus quand TRACKER revient.

Traduit par Shaonin, relu par R2B

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *