SC News – 16 au 22 mars 2020

Semaine précédente | Semaine suivante

relu par Redfox

Salut à toutes à tous !

Cette semaine, entre autres, CIG se “met au vert”, un artiste de CIG dévoile son travail à deux occasions et la roue d’actions se montre. C’est parti pour un nouveau SC News !

Alors, on n’attend pas Patrick ?

Les trois véhicules de la St Patrick

Pour fêter la St Patrick, CIG a remis en vente des vaisseaux exclusifs en vert comme l’Ursa Rover Fortuna, le nouvel Archimedes Emerald (disponible en 3.9.1) et le Constellation Phoenix Emerald, puis a lancé durant la semaine un concours de poème en 5 vers (limerick) pour “décrire votre moment le plus heureux dans Star Citizen”. Le gagnant recevra le Connie Phoenix Emerald, le 2e un Archimedes Emerald et le 3e un Ursa Rover (fin du concours le 23 mars 2020).

Pour information, cette fête de la St Patrick coïncide avec une fête dans l’univers de Star Citizen, Stella Fortuna, célébrant la bonne fortune et les succès des nouvelles entreprises. Créée sur la planète Mars en 2202 pour y commémorer les 45 premières années de la colonisation humaine, elle est célébrée chaque année le 15 mars à travers l’UEE.


État des lieux

Cette semaine, en plus des deux créations communautaires qu’elle met en avant, la publication hebdomadaire “This Week in Star Citizen” nous fait également un état des lieux des principaux soucis et bugs de la 3.8.2 qui concernent le Carrack, les soucis d’apparition de nos vaisseaux, le portefeuille revenant à 0 uec après un reset de votre compte, etc. Il nous rappelle également que la 3.9 est en test chez les evocati.

La première création mise en avant est une magnifique image par angaeda d’un Argo Mole traversant un champ d’astéroïdes devant la lune Ita, la deuxième (MVP) est un article d’Imperial Geographic qui a couvert l’ “Ultimate Melee Championship”, un tournoi de combat à main nue dans un 890 Jump !

Image par angaeda

Article par Imperial Geographic (MVP)

Un artiste hors pair

Armure Vanduul

Si vous suivez régulièrement l’actualité de Star Citizen, vous avez sûrement dû voir sa tête plus d’une fois. Nous voudrions parler d’un artiste travaillant chez CIG dont le talent n’est plus à prouver : Jeremiah Lee. À l’instar de son collègue Cheyne Hessler il y a deux semaines, celui-ci a publié sur son profil ArtStation plusieurs images conceptuelles de ces dernières années, en passant par des armures, des personnages, etc. Jetez-y un œil, ça vaut le coup !

Pour rappel, nous avons eu la chance de l’interviewer lors de la CitizenCon 2019 pour parler de son travail actuel sur les armures et ce qu’il prévoit à l’avenir dans Star Citizen.

Prothèse de Recco Battaglia

Casque dans le style Star Kitten


Histoire d’un infortuné

Le “lorepost” de cette semaine est un édito relayé par Aremis Post et rédigé par un certain Brandon Lazarides. Celui-ci raconte son lien particulier avec la fête de Stella Fortuna mentionnée plus haut, et comment les événements récents sur sa planète natale Charon III ont détruit ses rêves d’enfant. Il profite également de son article pour appeler à voter pour un candidat au poste d’impérator qui, s’il était élu, réserverait un destin bien particulier à l’Empire Uni de la Terre (UEE).


Roue d’actions et Sprint Report

La 3.9 risque de pas mal changer vos habitudes de jeu, avec le fameux “Player Status System” qui va faire en sorte que votre personnage soit impacté par l’environnement extérieur, la faim et la soif, mais aussi avec l’apparition d’une roue d’actions, présentée lors de l’ISC de cette semaine. Celle-ci vous permettra de retrouver assez rapidement les actions que votre personnage pourra effectuer selon le contexte (dans un cockpit, allongé ou à pied, etc) et même d’assigner des touches sur ces actions sans passer par les options comme c’est le cas aujourd’hui.

Quelques news en vrac ont également été relayées par l’émission, en passant par des panneaux pour les lieux de restauration de New Babbage, les armes de la 4.0 qui se montrent, un premier aperçu public du module cargo des stations spatiales et une visite un peu plus approfondie de la station de communication Aciedo que nous pourrons explorer dans Squadron 42.

Jared Huckaby a également profité de cette vidéo pour donner des nouvelles sur la réorganisation en cours chez CIG en raison de la pandémie de COVID-19, et déclaré que la motivation des développeurs pour continuer le travail est toujours intacte. Pour les résumés / traductions de l’ISC, Hugo Loisir, OdA, Roxylarotule et le duo Gaut & Zvo sont toujours au garde à vous !

Baleine de l’espace (Concept)
Lisa Gibbs et Devin Bautista (Concept)
Un prisonnier et un pingouin (?!)
dans la mine de Klescher
Panneaux du café Ellroy’s (ingame)

Un peu d’Histoire

Le SC Live de cette semaine fut au format “gamedev”, où des développeurs font mumuse avec leur outil pour nous montrer durant une heure en quoi consiste leur travail. Cette fois-ci, ce fut Jeremiah Lee (que nous avons déjà mentionné ci-dessus) qui s’est mis en tête d’imaginer comment auraient été les uniformes militaires de l’UEE lors de la 2ème Guerre tevarin qui s’est déroulée au début du XXVIIe siècle, avec l’appui d’un “consultant lore” en la personne de Will Weissbaum. Là encore, le duo Gaut & Zvo est au rendez-vous pour une traduction de l’émission !

Gauche : uniforme actuel de l’UEE / Centre : concept n°1 / Droite : concept n°2

Pistolet à électron Yubarev

Il y a de l’électricité dans l’air

Dans le coffre-fort cette semaine, les abonnés RSI ont droit aux images des armes prévues pour la 4.0, similaires à celles aperçues dans l’ISC mais en meilleure qualité : le pistolet-mitrailleur C54 de Gemini, le pistolet à électron Yubarev et le fusil sniper à électron Atzkav de Lightning Bolt Co.


Bientôt la 3.9 en PTU 1ère vague ?

La feuille de route de Star Citizen n’a guère bougé cette semaine, la 3.9 commence à s’approcher de la fin de son développement avec 3 fonctionnalités de plus en polissage. La 1ère vague PTU ne devrait plus être loin. Quant à celle de Squadron 42, elle est désormais à l’arrêt, comme on pouvait s’y attendre. Plus d’infos dans notre chronique hebdomadaire.


La liberté, ça se mérite !

Le sneak-peek de la newsletter est l’aperçu d’un écran que vous risquez de croiser à partir de la 3.9 si vous jouez trop avec le système judiciaire de l’Univers persistant. Celui-ci vous montrera le temps d’incarcération restant lorsque vous serez emmené au “centre de réhabilitation” Klescher sur Aberdeen. L’image de la communauté mise en avant dans le mail représente un joueur dans l’obscurité du Carrack, éclairé par quelques faibles lumières rouges.

Well look who’s going crazy, now we’re face to face my friend.

Image par SpaceNerdPickle

Note : Le texte accompagnant le sneak peek est un extrait de la chanson “Breakout” par le groupe Foo Fighters.


Quand y’a trop de données, faut compresser !

Clive Johnson, développeur réseau de CIG, a répondu à une question sur la compression des données afin d’économiser la charge sur les serveurs. Même si votre serviteur n’y connaît rien dans ce domaine et ne peut pas vraiment dire en quoi cela consiste vraiment, sa réponse peut valoir le coup d’être lue, au moins par les initiés. Cette réponse a également interressé nos confrères de Millenium qui en ont fait un article sur leur site.


C’est tout pour cette semaine, à la prochaine !

Roadmap Star Citizen – Mise à jour du 20 mars 2020

Mise à jour du 13 mars 2020 | Mise à jour du 27 mars 2020

relu par RedFox

Salut à toutes et à tous !

Cette semaine, 3 fonctionnalités de la 3.9 ont officiellement terminé leur développement. La mise à jour étant en phase Evocati depuis une semaine, il y a de fortes chances que le PTU soit accessible au moins en 1ère vague (abonnés & Concierge) dans les prochains jours. Nous ne savons cependant pas si la mise à jour sera vraiment prête à temps pour le 31 mars, surtout avec les bouleversements actuels dû à la pandémie de COVID-19 qui force les employés de CIG à travailler chez eux, et qui nécessite forcément un minimum d’adaptation. Quoiqu’il en soit, leur communication se veut pour le moment rassurante, on verra bien ce qu’il en sera dans les prochaines semaines :

Comme vous le savez peut-être, nous prenons les précautions nécessaires pour atténuer les risques pour notre équipe à la lumière de la pandémie de COVID-19. Nous avons pleinement confiance en nos développeurs pour s’adapter à cette nouvelle réalité du travail à domicile, et nous évaluons en permanence les impacts que cela peut avoir sur nous et nous vous tiendrons au courant. Nous continuerons à faire de notre mieux et à travailler à la réalisation du meilleur foutu jeu jamais réalisé. Au bureau ou à la maison.

Point sur la feuille de route – 20 mars 2020 – traduction par odysseus1992

Star Citizen

Vous pouvez cliquer sur l’image afin de la voir en plein écran

3.9

Lieux

La prison automatisée Klescher et l’intérieur de New Babbage ont terminé leur développement, la catégorie “lieux” est désormais complète !

Gameplay

Les missions en prison ont également terminé leur développement.

La refonte des zones de restriction de vol, seule fonctionnalité de cette catégorie encore en développement, a accompli deux tâches cette semaine (8 terminées sur 9, soit 89%).

Vaisseaux

L’Esperia Prowler a également bien avancé avec 13 tâches accomplies, une supplémentaire a été rajoutée (55 terminées sur 76, soit 72%).

Les améliorations du M50 ont commencé leur développement cette semaine, mais aucune tâche n’est encore accomplie (0 terminée sur 8, soit 0%). Nous ne savons pas encore si ces améliorations seront de la partie pour la 3.9.0 ou dans un patch intermédiaire, affaire à suivre donc.


4.0

Gameplay

Les améliorations d’animations de mort ont commencé leur développement, mais aucune tâche n’est encore accomplie (0 terminée sur 4, soit 0%).

Armes & Items

Le fusil sniper à électron Atzkav (5 terminées sur 27, soit 19%) et le pistolet à électron Yubarev de Lightning Bolt Co. (6 terminées sur 26, 23%) ainsi que la révision du Sledge Mass Driver de Klaus & Werner (9 terminées sur 31, soit 29%) ont tous progressé d’une tâche. Des images conceptuelles des deux premières armes ainsi que du SMG Balistique C54 de Gemini nous ont d’ailleurs été montrées pour la première fois dans l’ISC de cette semaine. Vous pouvez également les retrouver en meilleure qualité dans le “coffre-fort” si vous êtes abonnés RSI.

Première passe du Gemini C54
Première passe du pistolet Yubarev de Lightning Bolt Co.
Image conceptuelle du fusil sniper Atzkav de Lightning Bolt Co.

Technologie

La refonte de la communication du serveur vers le client a commencé son développement avec une tâche sur 7 terminée, soit 14%.


Rien à signaler concernant la 4.1.


Squadron 42

Comme on pouvait s’y attendre après le communiqué de la semaine dernière, la feuille de route de la campagne solo n’a pas été mise à jour et ne le sera probablement plus jusqu’à ce que leur nouveau format de suivi du développement nous soit proposé. En conséquence, à partir de la semaine prochaine, la chronique se concentrera uniquement sur Star Citizen jusqu’à l’apparition de ce nouveau format.


C’est tout pour cette semaine, à la prochaine !

Guide Galactique de Xénolinguistique | le Xi’An – Chapitre 11

Prénoms, métiers, shopping

Lors de la CitizenCon 2947, un document de plus d’une centaine de pages a été dévoilé au public. Le précis de langage Xi’an à l’attention des diplomates. Depuis traduit en français pour vous par nos soins, accompagné d’un dictionnaire (également traduit), la langue a un vocabulaire qui s’étend régulièrement via des mises à jour sur Spectrum.

Mais, afin de rendre à peu près accessible la langue aux moins acharnés d’entre vous, nous allons essayer d’en décortiquer les mécaniques de base. Pour les personnes que cela peut intéresser parmi vous, n’hésitez pas à aller consulter le précis.

Aujourd’hui : les prénoms, les métiers et le shopping.

Nous avons vu la dernière fois comment se construisait un titre Xi’an complet : la profession, le prénom, le nom de la mère et le nom de la lignée. Commençons par nous pencher sur les deux premiers aspects plus en détail.

Les prénoms Xi’an n’ont pas forcément tous un sens, mais il est possible d’avoir un prénom lié à une fonction. Nāl (“piloter”) peut être un prénom et un métier : NālNāl (Nahl le pilote) est possible et normal dans la société Xi’an.

Les prénoms masculins n’ayant pas de sens ont généralement une syllabe et un ton bas, mais deux syllabes et un ton descendant n’est pas rare.

Les prénoms féminins, eux, ont généralement deux syllabes avec un ton ascendant, ou une syllabe dans un ton neutre ou haut.

Les métiers (ou titres sociaux), eux, commencent généralement avec le préfixe nya-, et sont génériques. nyayan signifie “étudiant”, mais on peut tout à fait demander dans quelle branche on étudie.

Certains métiers ou titres sociaux ne débutent pas par nya- : Empereur (Tao’yusao), Matriarche (Nuaxyii’ua) et “Nom Prestigieux” (Senhyi). Ces trois titres sont les plus importants à connaître : l’Empereur pour des raisons évidentes, la matriarche qui est à la tête d’une lignée ou d’une maison, et les “noms prestigieux”, qui sont des citoyens d’exception reconnus par l’Empereur comme apportant des contributions inestimables à la culture Xi’an. Ces personnes-là sont espionnées par les médias Xi’an à tout moment lorsqu’ils sont en public, et toute chose embarrassante qu’un humain pourrait causer sera enregistrée et diffusée sur tous les médias Xi’an. Soyez prévenus, et attentifs.

Il y aura parfois des métiers ou des titres qui ne commenceront pas par nya-, mais par puo-. C’est la marque d’un criminel, dont le travail est supervisé par la Cour impériale Xi’an de labeur séparateur et de services. Si on pense qu’ils peuvent se racheter, les criminels effectuent des années/décennies/siècles de service public, en fonction de leur sentence.

D’autres titres qui ne commencent pas par nya- ni puo- existent : les yu’a-. Ce sont des appellations pour une espèce de classe de yakuza plus ou moins officielle, visiblement pas légalement reconnue, mais tout du moins tolérée, du moins c’est ce que le précis laisse entendre. Cela regroupe des professions telles qu’assassin, blanchisseur d’argent, indic, collecteur… Il vaut mieux en rester loin.

Maintenant que nous savons nous adresser aux Xi’an, il est temps d’apprendre à faire ses courses chez eux !

Eh oui ! Car, contrairement aux humains, les Xi’an n’ont pas une culture de consommation, même si, dû aux contacts avec les humains, c’est quelque chose qui est en train de changer. La raison derrière cette culture différente est simple : les maisons Xi’an sont dirigées par un conseil. Ce dernier prend toutes les décisions concernant les dépenses, comptant sur des algorithmes et des négociations de couloir pour subvenir aux besoins des centaines, voire des milliers de membres que comporte leur famille.

Ils n’ont que peu besoin de manger (pas tous les jours), et leurs objets sont faits pour durer des millénaires (prenons pour exemple les habits de cérémonie qui sont conservés précieusement depuis des temps immémoriaux).

Ils n’ont pas réellement de compétences en négociation au sens humain du terme, aucune idée du merchandising (po’to ūa) et d’image de marque (po’to senhyi se a, ou t.o hyia). Pour ce qu’on en sait, il n’ont aucun désir d’accumuler des choses (ūa) ni ne retirent du prestige d’avoir telle ou telle chose (hyia). Du moins, ça c’était avant le siècle dernier et le réchauffement des relations humains-Xi’an après la guerre froide marquée par l’ère Messer.

Du coup, en tant qu’humain, sachez qu’en-dehors des lieux touristiques où vous pourrez plus facilement trouver des petites boutiques locales, la plupart du temps vous irez certainement visiter des sortes de salles d’exposition, ou bien, si vous êtes logés par des Xi’an, ils vont appeler leurs spécialistes en approvisionnement pour examiner quels pourraient être vos désirs, puis les marchands viendront à vous (ou vous irez voir ces salles d’exposition sus-citées). Et, globalement, n’essayez pas de négocier. Si vous souhaitez voir un exemple de discussion commerciale entre deux Xi’an, allez en page 79 et 80 du précis, il est également commenté par la suite.

Voilà qui clôture ce onzième et dernier chapitre du G2X Xi’an ! Merci à toutes et à tous d’avoir suivi ces articles, en espérant qu’ils vous auront été utiles ! On se retrouvera dès que possible avec la prochaine langue dévoilée par CIG !

À bientôt pour un nouveau G2X !

SC News – 9 au 15 mars 2020

Semaine précédente | Semaine suivante

relu par Redfox

Salut à toutes et à tous !

Les langues alienes sont à l’honneur dans le TWSC, les abonnés reçoivent leur cadeau du mois, on en sait plus sur le Player Status System, l’ISC nous fait visiter un vaisseau atypique et Squadron 42 nous donne signe de vie !

Trop long à lire ?

Si la lecture n’est pas votre tasse de thé, vous pouvez toujours vous rabattre sur les récapitulatifs hebdomadaires de Schneider !


Xē’suelen !

“Ulf” et “Chris” en Xi’an

Si vous nous suivez depuis un certain moment, vous avez déjà sûrement entendu parler de Chris Harrow, que nous avons eu le plaisir d’accueillir lors de la Pari’Verse 2018 et qui avait offert des calligraphies de leur pseudo ou nom à tous ceux qui le souhaitaient (exemple à droite avec le nom des CM Ulf et Chris). Vous l’avez peut-être vu également lors de la conférence sur la xénolinguistique à la CitizenCon 2019, cette fois-ci en tant qu’auteur des polices d’écriture Xi’an et Banu que vous pouvez obtenir à partir du fankit. Et bien sachez qu’il ne s’est pas arrêté là, avec son site de l’Institut de Xénolinguistique de l’UEE qui comporte des outils qui peuvent vous êtes fort utiles si vous souhaitez apprendre les langues alienes de Star Citizen, comme un dictionnaire en ligne pour la langue Xi’an par exemple. C’est donc pour cette œuvre que notre cher Chris a été nommé MVP cette semaine, bravo à lui !

Tout comme la semaine dernière avec une photo de groupe du Bar Citizen lors de la PAX East, l’autre image partagée dans la publication met à l’honneur le Bar Citizen de Liège organisé par Commander-Fran le 7 mars dernier, que nous avons déjà évoqué dans le précédent SC News.

Photo de groupe du Bar Citizen de Liège

La roue (crantée) de la fortune

Le lorepost de cette semaine est un portfolio d’une marque que vous avez déjà sûrement aperçu lors de vos divagations dans l’Univers persistant : Dumper’s Depot. Cette entreprise est assez récente avec un premier magasin à la toute fin du XXIXe siècle sur Saisei, mais a su s’étendre et s’installer assez rapidement à travers l’empire, en témoignent les deux magasins déjà existants dans le Système Stanton !


Aziz, lumière !

Depuis la 3.7 vous pouvez acheter dans divers magasins des bâtons lumineux QuickFlare qui vous accompagnent durant vos périples dans des endroits sombres comme les grottes. Ces bâtons ne durent cependant que quelque temps et sont à usage unique. Ce mois-ci, les abonnés recevront 2 sets de sa version Pro, avec deux bâtons de chaque couleur : rouge, vert et bleu pour les “Centurion”, jaune et orange en plus pour les “Imperator”. La différence est que ces bâtons pourront être réutilisés autant de fois que vous le souhaitez.

Contrairement aux QuikFlare standards que l’on trouve actuellement dans Stanton, ces QuikFlarePro sont destinés à être réutilisés et resteront allumés aussi longtemps que vous les conserverez. Si vous les laissez tomber, ils resteront allumés jusqu’à ce qu’ils soient récupérés ou jusqu’à ce que les processus standard de nettoyage du serveur aient lieu. Comme pour les anciens objets de poche tels que les couteaux ou les armes à feu, si vous les récupérez après les avoir déposés ou les avoir échangés, ou si vous restez en possession de votre QuikFlarePro, celui-ci peut être réutilisé et durer indéfiniment.

L’article sur les promotions des abonnés rappelle également que l’Argo Mole est disponible sur leur compte jusqu’au 1er avril, et que l’Esperia Prowler sera disponible durant une semaine aux “Imperator” lors de sa sortie sur les serveurs LIVE. La newsletter qui a été envoyée le même jour indique d’ailleurs que les vaisseaux du mois d’avril seront l’Avenger Titan, Stalker et Warlock !


Oh mais qu’est-ce qu’il grandit bien ce petit Galactapédia !

De nouvelles entrées ont fait leur apparition dans le Galactapédia, le codex (ou encyclopédie c’est selon) officiel de Star Citizen et Squadron 42. Une bonne moitié concerne l’espèce Xi’an et tous les Impérators ont désormais leur entrée dans le Galactapédia.


Questions / réponses sur le Player Status System

Après une première session de Q&R sur Spectrum (Ask Me Anything) consacrée aux prisons il y a trois semaines qui a été plutôt bien accueillie par la communauté, une nouvelle s’est déroulée, concernant cette fois une fonctionnalité qui risque de pas mal chambouler nos habitudes à partir de la 3.9 : le Player Status System (ou Système de statut du joueur en FR) qui va rendre votre personnage sensible à la température extérieure, la faim et la soif ainsi que donner une plus grande importance aux protections (armures, manteau, etc) que vous devrez porter dans certains environnements. 3 développeurs se sont attelés à la tâche de répondre aux questions de la communauté : Richard Tyrer, Chris Parry et Michal Piatek. Comme la dernière fois, le duo Gautslayer & Zvonimir l’ont traduit pour vous.

Vision double (diplopie)
Sensiblité à la lumière
Migraine ophtalmique

Un vaisseau rôde dans les parages…

L’Inside Star Citizen de cette semaine comportait deux sujets principaux : les consommables miniers et la visite du Prowler qui seront disponibles en 3.9. Comme d’habitude, nos chers Roxylarotule, Hugo l’arro… Lisoir, le duo Zvo & Gaut et OdA sont là pour vous traduire / résumer cette vidéo !


(Enfin) des nouvelles de Squadron 42 !

Durant le mois de janvier, Disco Lando a annoncé que le format d’émission Calling All Devs allait faire son retour et a, pour l’occasion, ouvert un fil de discussion pour regrouper les questions de la communauté, comme “au bon vieux temps”. Il se trouve qu’une bonne partie de ces questions tournaient autour de Squadron 42 et de son avancée, et on peut comprendre pourquoi : une communication très parcellaire en 2019 à part le teaser visuel et les rapports mensuels, et surtout une feuille de route qui n’envoyait pas de signe très encourageant, beaucoup d’entre nous étaient en attente de réponses concernant la campagne solo. Par conséquent, CIG a décidé de profiter de la reprise de ce format en publiant une vidéo de 40 minutes où des employés tels que Brian Chambers, Tyler Witkin, Nick Elms, Francesco Roccucci et Nathan Dearsley répondent aux principales questions concernant SQ42. Toujours au taquet, le duo Gaut & Zvo a traduit l’émission.

En plus de la vidéo, le Roadmap Roundup de cette semaine vient sous forme de communiqué sur l’état de la feuille de route de Squadron 42 qui reconnaît que le format actuel n’est plus approprié pour retranscrire correctement le développement de la campagne solo. Plus d’informations dans notre chronique hebdomadaire.


Après l’extérieur, l’intérieur

Le “coffre-fort” des abonnés, après des images de l’extérieur des modules de stations spatiales la semaine dernière, nous donne cette fois-ci un aperçu de leur intérieur, toujours en Work In Progress (WIP). De ce que nous voyons, il y a une grande chance que ces intérieurs soient ceux des ponts de cargaison prévus pour la 4.1.


Les images de la newsletter

Le sneak peek de cette semaine nous montre un coin du bar de New Babbage que l’on pourra visiter dans moins d’un mois à la 3.9. Cet endroit risque d’être assez différent des bars existant dans l’Univers persistant. L’autre image mise en avant dans la newsletter est une capture du jeu par Arnaud montrant deux joueurs contemplant l’étoile Stanton sur Daymar, debouts sur le Carrack.

“Let me take you to the place, where membership’s a smiling face.”

Capture du jeu par Arnaud

Note : La phrase accompagnant le sneak peek est le début de la chanson “Club Tropicana” du groupe Wham!, formé entre autres par George Michael. Une musique parfaite pour accompagner les soirées au bar de Wally !


C’est tout pour cette semaine ! Désolé pour la publication retardée de l’article, son auteur ayant eu un contretemps en début de semaine. À la prochaine !

Roadmaps SC & SQ42 – Mise à jour du 13 mars 2020

Mise à jour du 6 mars 2020 | Mise à jour du 20 mars 2020

relu par Teliopp

Salut à toutes et à tous !

Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas la feuille de route de Star Citizen qui est le focus de cette chronique mais celle de Squadron 42, avec non pas une mise à jour mais un communiqué du studio qui déclare que son format actuel n’est plus adéquat pour retranscrire fidèlement l’avancée de la campagne solo.

Star Citizen (Univers persistant)

Vous pouvez cliquer sur l’image afin de la voir en plein écran

3.9

La mise à jour majeure qui est censé arriver fin mars sur les serveurs LIVE a commencé sa phase de test evocati ce vendredi 13 mars.

Lieux

La prison automatisée Klescher a progressé de 10 tâches cette semaine, 3 ont été rajoutées (88 terminées sur 97, soit 91%).

L’intérieur de New Babbage a avancé de 29 tâches, 14 ont été rajoutées (288 terminées sur 381, soir 76%).

Gameplay

Cinq tâches ont été accomplies pour les missions en prison, 3 ont été rajoutées (89 terminées sur 103, soit 86%).

La refonte des zones de restriction de vol a progressé d’une tâche cette semaine (6 terminées sur 9, soit 67%).

Vaisseaux

Joli bond pour l’Esperia Prowler qui a avancé de 22 tâches, 5 supplémentaires ont été rajoutées (42 terminées sur 75, soit 56%). L’ISC de cette semaine nous a d’ailleurs gratifié d’une visite de son intérieur et de son extérieur très particuliers.


4.0

Rien à signaler pour la 4.0.

ERRATUM : contrairement à ce qu’indique l’infographie, les 211 tâches terminées sur 313 qui sont alignées sur Crusader concernent en fait la zone d’atterrissage Orison.


4.1

Le pont de cargaison des stations spatiales a commencé leur développement, avec 1 tâche terminée sur 5, soit 20%.

Au passage, si vous êtes abonné RSI, sachez que le “Coffre-fort” qui vous est réservé accueille cette semaine des images “WIP” d’intérieurs de ce qui semble être des modules cargo de stations spatiales.


Squadron 42

Vous pouvez cliquer sur l’image afin de la voir en plein écran

La feuille de route de Squadron 42 n’a pas été mise à jour cette semaine. Et pour cause, CIG a à la place profité de ce vendredi pour communiquer sur son état actuel qui, on ne va pas se cacher, n’a pas envoyé de bonnes ondes à la communauté et aux observateurs extérieurs en général sur le développement, la faute à un ralentissement certain voire à un arrêt total depuis l’année dernière de certaines catégories (comme la vue d’ensemble des chapitres) :

Salut à tous,

Lorsque nous nous sommes lancés dans cette aventure de feuille de route il y a deux ans, notre objectif était de rendre la communication plus transparente, plus spécifique et plus intelligible pour tous ceux d’entre vous qui contribuent à rendre possible le projet Star Citizen et Squadron 42. Bien que cet objectif reste inchangé, nous avons constaté que le format choisi pour présenter nos progrès de manière linéaire n’est pas en phase avec l’approche adoptée pour le développement de SQ42.

Nous voulons être clairs : Squadron 42 progresse et nous sommes globalement satisfaits de ces progrès. Mais nous savons que notre feuille de route ne les reflète pas. Au fil du temps, nous avons constaté que la feuille de route, telle qu’elle est présentée, ne représente pas et ne peut pas représenter avec précision le développement d’un jeu AAA basé sur des chapitres et axé sur une histoire comme Squadron 42. Nous retournons donc à la planche à dessin proverbiale pour explorer différentes nouvelles approches de communication sur l’avancée de la campagne solo.

Nous envisageons actuellement une option qui nous permettrait d’utiliser notre processus interne de suivi des sprints pour visualiser nos progrès. Cette solution s’écarterait de la feuille de route actuelle, mais serait plus conforme à notre calendrier interne. Cette nouvelle représentation des progrès dans SQ42 serait également bénéfique pour illustrer nos avancées sur l’Univers persistant. Parallèlement, nous continuerons à partager les progrès réalisés en matière de développement par le biais de diverses voies, comme indiqué dans l’épisode “Calling All Devs”. Dès à présent, nous intégrerons davantage de contenu sur Squadron 42 dans nos rapports réguliers de sprint dans les ISC, Calling All Devs, AMA (Q&R Ask Me Anything), et plus encore. En plus de notre contenu programmé tel que les rapports mensuels de SQ42, nous sommes également impatients de publier des vidéos de présentations régulières avec Brian Chambers et divers membres de l’équipe de Squadron 42.

Comme toujours, nous souhaitons également connaître vos suggestions et vos réactions. Vous pouvez participer à la discussion sur Spectrum.

-Équipe communautaire de CIG

traduit par odysseus1992, relu et corrigé par insosama

Il y a de fortes chances que la feuille de route de Squadron 42 telle que nous l’avons connu ne sera plus mise à jour jusqu’à ce que le nouveau format de suivi soit officiellement présenté. À voir dans les prochaines semaines donc.

Permettez-moi que je profite de cet article pour vous partager mon expérience personnelle là-dessus. Comme vous le savez sûrement, je porte une attention particulière à ces deux feuilles de route depuis quasiment le début, avec mes infographies que je publie sur les différents réseaux. Comme tout le monde, j’ai pu constater que celle de la campagne solo était loin d’être aussi active qu’espéré, et cela ne s’arrangeait pas avec le temps. Cette situation était propice aux rumeurs dans la communauté sur l’avancée réelle de Squadron 42, des hypothèses naissant même sur le fait que l’affaire juridique entre Crytek et CIG n’y serait pas étranger, même si personnellement j’y croyais très peu.

Bref, peu importe ce qu’il en est vraiment, il était clair que la feuille de route de SQ42 devenait un boulet pour la communication de CIG, et que le studio se devait de réagir concernant son état réel. Chose faite en partie avec le Calling All Devs et le communiqué ci-dessus. L’hypothèse que le format actuel n’était plus adéquat pour retranscrire au mieux le développement du jeu se confirme donc, et le studio va retourner à la “planche à dessin” pour repenser la façon de communiquer l’avancée du jeu à l’avenir, tout en évitant de gâcher la surprise au niveau de la narration ou autres aspects du jeu.

Ce communiqué est pour moi une bonne chose. Le seul reproche que je pourrais faire est que cela ne soit pas fait plus tôt, mais bon, mieux vaut ça que rien du tout. Cependant, au niveau de la progression du jeu en soi, nous ne sommes pas réellement plus avancé pour le moment, et nous ne pouvons que croire sur parole (ou pas, c’est selon) ce que les développeurs ont déclaré lors du Calling All Devs, qui se veulent rassurantes. Nous verrons donc ce que l’avenir nous dira concernant l’avancée réelle du développement de Squadron 42, sachant que la pandémie de coronavirus pourrait également impacter les plans internes des studios avec les mesures de confinement et de quarantaine qui commencent à s’installer de par le monde.


C’est tout pour cette semaine, je vous dis donc à la prochaine !

Cosmos – Les chroniques de l’Albatros : chapitre 9

Si vous êtes intéressés par la diffusion de votre oeuvre de fiction sur Pulsar42.sc, contactez @Hotaru#8728 sur le Discord communautaire de l’association afin que nous étudions votre proposition. Sachez toutefois que la rédaction de Pulsar se réserve le droit de ne pas publier une oeuvre si celle-ci ne correspond pas à sa ligne éditoriale.

Après avoir discuté avec son passager clandestin, le capitaine Mac Mahan décide de partir à la rencontre de ses mystérieux alliés. Mais celle-ci ne sera pas de tout repos, pour l’Albatros comme pour son équipage.

Bonne lecture !

  • La rédaction

Chapitre 9: Révélation

L’hydrogène liquide fut cette fois-ci happé violemment de son réservoir par les deux turbopompes, et se mit à circuler à vive allure dans les conduites du réacteur RBR pour atteindre en une fraction de seconde la chambre poreuse en rotation. Il fut entraîné à une vitesse folle autour du réacteur nucléaire par effet centrifuge et fut chauffé jusqu’à une température de 3500 Kelvin.

L’effet fut quasiment instantané et l’hydrogène liquide se changea en gaz brûlant avant de se faire éjecter par la tuyère du réacteur qui le comprima en un faisceau rectiligne, propulsant la masse du Constellation avec une force de 200 kN (Kilo Newton) pour une masse de 120 tonnes.

Les quatre réacteurs RBR commencèrent à cracher leur énergie à 100% de leur capacité, faisant subir à l’ensemble du vaisseau une contrainte maximale. L’Albatros se mit à vibrer à un point que les membres d’équipage se crispèrent dans leur siège et s’attendaient à être éjectés dans l’atmosphère au milieu d’une pluie de débris. Certains hurlaient de peur et d’autres perdirent connaissance. Des conduites rompirent dans la salle des machines, lâchant un flot ininterrompu de vapeur d’eau dans toute la soute. L’équipage encaissa près de 11 Gz (G positifs) pendant 15 secondes.

La structure du Constellation se mit à grincer comme si une main géante était en train de resserrer son étreinte sur le vaisseau pour le broyer. L’Albatros était à l’agonie mais ses tampons compensèrent et soulagèrent la coque de la décélération infernale imposée par le pilote.

Jack était comme fixé à son siège, il avait l’impression de peser 1 tonne. Les vibrations et le vacarme ahurissant semblaient ne former plus qu’un et il n’arrivait plus à lire les instruments. Tourner la tête lui semblait être un effort insurmontable. Il essayait de rester attentif mais tout son être lui criait de se réfugier au fond de lui-même, de s’isoler. Plusieurs alarmes sonores retentirent dans le cockpit et il ne savait plus de quoi elles étaient sensées l’avertir, il s’en moquait. Son cerveau se focalisa sur sa main posée sur la commande des boucliers. Il attendait l’ordre de Mac Mahan pour l’actionner.

La pression se fit plus intense et sa vision périphérique disparut…

⠀⠀— Je vais m’évanouir !

L’avait-il dit ou pensé, il ne le savait pas, il fut pris de panique. Au milieu du hurlement des alarmes et du bruit assourdissant des réacteurs, il se rendit compte qu’il était en train de crier.

30 secondes après l’allumage des 4 réacteurs principaux de l’Albatros, la paroi latérale de la structure tribord du Constellation qui comportait une brèche s’affaissa de 10 cm à hauteur du joint d’étanchéité du sas latéral.

Cela eut pour conséquence directe une grave déformation de la structure de ce dernier. Les vitres explosèrent et le sas se mit à sortir de son logement laissant un espace de 30 cm entre la coque et celui-ci.

L’air restant de la soute fut aspiré à l’extérieur. Les systèmes automatiques du Constellation scellèrent le compartiment afin de l’isoler du reste du vaisseau.

La voix féminine et métallique de l’ordinateur de bord fut à peine audible dans le vaisseau.

⠀⠀— Intégrité de la coque menacée, dépressurisation du compartiment B, structure gravement endommagée.

Mac Mahan ne quittait pas des yeux la trajectoire de l’Eclipse en surbrillance sur l’écran du cockpit. Celle-ci semblait s’incurver fortement pour disparaître subitement derrière une masse nuageuse.

Tout n’était que bruits et vibrations sur le pont du vaisseau, il pouvait sentir la poussée des réacteurs jusque dans sa colonne vertébrale. Garder un œil sur l’écran et les instruments lui demandait un effort important mais sa formation de pilote lui permettait d’encaisser les G.

Il vit très rapidement que l’Eclipse avait fortement ralenti et qu’il semblait aborder une approche finale, comme s’il s’apprêtait à atterrir. Sauf qu’il n’y avait rien au bout de sa route.

Il fallait prendre une décision et ne prendre aucun risque.

Ses réflexes lui intimèrent de faire comme l’Eclipse et d’infléchir sa courbe pour une approche en vue d’un atterrissage. Les réacteurs étaient à pleine puissance depuis 55 secondes lorsqu’il donna ses ordres.

⠀⠀— Jack, remets les boucliers à 40%, je réduis la poussée à 60%.

Ce dernier criait et ses mots sortaient difficilement de sa gorge…

⠀⠀— …bou…cliers……re…remis.

Le capitaine de l’Albatros fit opérer un 180° au Constellation, le remettant ainsi face à l’objectif supposé. Il regarda le calcul de sa trajectoire et fut satisfait de sa vitesse d’approche. Il pouvait infléchir sa courbe et passer derrières les nuages mortels.

Les consoles affichaient toutes sortes d’alertes mais les commandes principales répondaient suffisamment pour les mener jusqu’à la piste d’atterrissage.

⠀⠀— À tout l’équipage, vérifiez vos signes vitaux et accrochez-vous, atterrissage imminent !

Le claquement des communications internes du vaisseau se fit de nouveau entendre.

⠀⠀— Chht… ici Conrad, de mon côté tout va bien mais la soute ne va pas tarder à se disloquer, capitaine. Chht…

⠀⠀— Chht… Мы находимся в дерьме… Chht… (My nahodimsja v derʹme : On est dans la merde)

⠀⠀— Chht… ici Rick, tourelle inférieure ras. Chht…

Jack repris la communication.

⠀⠀— Chht…Vlad, tu arrêtes de suite ton baratin russe où je te fais passer par le sas ! Allez tout le monde, ramenez vos culs immédiatement aux escape pods et sur la passerelle, si vous restez à vos postes et que le vaisseau s’écrase, vous n’aurez aucune chance d’en sortir vivant en cas de pépin.

⠀⠀— Chht…Vlad…Chht…

⠀⠀— Chht…Conrad…Chht…

⠀⠀— Chht…Rick…Chht…

Ubatan Kibar était assis sur un des sièges escamotables situés à proximité des transmissions. Il inclina la tête lorsque Jack se retourna vers lui et signifia qu’il allait bien.

L’Albatros déboucha de derrière le nuage sombre dans un faisceau lumineux et fit face à la base avancée de l’UEE Perséides II. Spectacle irréel et magnifique dans cette atmosphère glacée de ce petit point argenté au panache de fumée noire faisant face à la mégastructure s’apprêtant à l’engloutir tel un monstre des abysses.

Cette base était tout simplement impressionnante. Elle était capable de tenir un siège de vaisseaux capitaux.

Ses défenses étaient démesurées; tourelles énergétiques APOCK taille 10, lance-torpilles multiples BERSEKER taille 10, railguns ADAWAY taille 10, bref il y avait tous les calibres !

Ce véritable hérisson disposait de 25 baies d’envol et de 6 ponts d’arrimage pour vaisseaux capitaux et l’un d’eux était occupé par un Javelin.

L’intercom du Constellation de Mac Mahan s’activa.

⠀⠀— Albatros ici Sierra 3 vous êtes autorisés à atterrir d’urgence baie n°1. Les services d’urgence au sol sont prêts, à vous…

⠀⠀— Sierra 3 ici L’Albatros, bien compris. Pouvez-vous nous assister, les systèmes de guidage d’approche sont HS.

⠀⠀— Ici Sierra 3, je vous guide pendant la manœuvre. Veuillez rectifier votre vecteur d’approche de 5° bâbord et ajustez votre assiette de +10°.

⠀⠀— Ici l’Albatros, mes systèmes de propulsions secondaire sont quasiment tous HS, je ne peux pas faire beaucoup mieux. Donnez-moi seulement les infos sur ma vitesse, la distance et mon assiette.

⠀⠀— De Sierra 3 reçu.

La piste se rapprochait à une vitesse anormalement élevée et Mac Mahan voyait difficilement au travers du cockpit brûlé et ce n’était pas les hologrammes de l’ordinateur de bord qui pouvaient l’aider, ceux-ci clignotaient comme des stroboscopes et il avait demandé à les éteindre.

À cela s’ajoutait la fumée qui envahissait peu à peu la passerelle, odeurs âcre et irritante caractéristiques des circuits électroniques grillés et piles à combustible HS.

Jack activa l’intercom de bord.

⠀⠀— À tout l’équipage tenez-vous prêts, impact imminent.

La sentinelle suivait l’Albatros avec son scanner longue portée et retransmettait les images au PC de la station.

Le Général Tam THACKSTON, commandant la base avancée, observait l’approche du vaisseau en perdition avec une inquiétude que ses hommes ne l’avaient jamais vu prendre.

⠀⠀— Accroches-toi vieux frère, lâcha-t-il.

⠀⠀— Pardon mon général, vous dites ?

Le commandant TUSK, chef des forces de défenses de la base le toisait d’un air surpris.

⠀⠀— Hmm, désolé mais le pilote du Constellation est un frère d’arme. C’est Matthew Mac Mahan. Il était sous mes ordre à FORA lors de l’attaque sur les Vanduuls.

⠀⠀— Je vois… Alors il va s’en tirer, il a vu pire mon général.

⠀⠀— Oui, que Messer vous entende ! Que l’on demande à l’équipe d’intervention d’urgence de sortir les filets.

⠀⠀— Bien mon général.

Mac Mahan était crispé sur les commandes et Jack faisait tout son possible pour l’aider dans les manœuvres. Jean-Bat essayait désespérément de remettre les systèmes automatiques de guidage en marche. Ubatan KIBAR était en position de l’œuf sur son siège et les autres membres de l’équipage s’étaient mis dans les escape pods du quartier d’équipage.

Le capitaine de l’Albatros corrigeait au mieux l’assiette du vaisseau mais celui-ci se présentait de biais dans un angle de 10°. À la vitesse où ils allaient, s’il ne faisait pas quelque chose ils s’écraseraient.

Il décida alors de faire une manœuvre qu’il avait déjà tenté quelques années auparavant aux commandes de son Gladiator. Il inclina le Constellation en lui faisant prendre une assiette de 25° et il sortit les trains d’atterrissage. La piste commençait à venir à la rencontre de l’Albatros à une vitesse affolante.

Puis il aboya ses ordres.

⠀⠀— Jack, COUPE LES MOTEURS !

Puis il fit basculer l’Albatros violemment sur la gauche au moment où les patins du train d’atterrissage du Constellation touchèrent brutalement le pont de la baie n°1.

Le choc fut extrêmement puissant et les vérins du train d’atterrissage droit se brisèrent net. Le réacteur tribord inférieur droit s’arracha de son support sous l’impact et explosa en une boule de feu énorme. 2 secondes après l’impact du train arrière, le nez de l’appareil vint à son tour taper le tarmac, faisant perdre immédiatement connaissance l’ensemble de l’équipage.

L’Albatros commença à tourner sur lui-même en raclant la piste lorsqu’il atteignit les premiers filets de sécurité, qui ralentirent sa course.

Des gerbes d’étincelles jaillissaient dans le sillage de l’appareil en perdition. Les restes du réacteur tribord qui avaient explosé continuaient leur folle course derrière le Constellation, boules incandescentes incontrôlables prêtes à tout incendier.

Le vaisseau, après avoir traversé la baie n°1, vint finalement terminer sa course dans les derniers filets de protections, sa coque brisée en son centre et des départs d’incendies dans sa soute. Deux vaisseaux Apollo vinrent se poser à proximité du vaisseau écrasé tandis que quatre vaisseaux de lutte contre les incendies en atmosphère Harbinger commencèrent à circonscrire les incendies. Deux escouades d’intervention aux premiers secours entrèrent dans l’Albatros afin de secourir l’équipage qui ne donnait plus signe de vie…

À SUIVRE. . .

publication le 7 mai 2019
relecture par odysseus1992

SC News – 2 au 8 mars 2020

Semaine précédente | Semaine suivante

relu par RedFox
mis à jour le 11 mars avec des paragraphes supplémentaires sur la mise à jour des feuilles de route, les nouvelles entrées du Galactapédia ainsi que les nouvelles images dans le coffre-fort des abonnés RSI

Salut à toutes et à tous !

Pas mal de choses à dire cette semaine, avec des posts intéressants que ça soit via le site officiel, Spectrum ou Reddit, donc nous n’allons pas vous faire languir plus longtemps !

Trop long à lire ?

Si la lecture n’est pas votre tasse de thé, vous pouvez toujours vous rabattre sur les récapitulatifs hebdomadaires de Schneider !


Lost In Carrack

Si vous ne vouliez plus entendre parler du Carrack, désolé… En tous cas, si vous vous sentez perdu les fois où vous visitez le vaisseau d’exploration, sachez que Momijisu nous a fait un plan en coupe verticale détaillant son intérieur. Son œuvre a été désignée MVP dans le dernier TWSC ! La deuxième image partagée dans le post est une photo du Bar Citizen qui s’est déroulé après la PAX East à Boston.

“Master Systems Display for the Anvil Carrack” par Momijisu (MVP)

L’histoire de Crusader Industries

Beaucoup d’entre vous apprécient les vaisseaux fabriqués par le constructeur Crusader, même si malheureusement aucun n’est actuellement pilotable dans l’Univers persistant. Si vous êtes l’un d’entre eux, vous serez peut-être intéressé d’apprendre un peu plus sur la genèse de ce fabricant qui possède également une planète gazeuse et ses trois lunes, que vous connaissez sûrement !


Les imperfections de la technologie planétaire v4

Un joueur du nom de shoeii a remonté sur Spectrum le 29 février dernier plusieurs problèmes graphiques de la technologie planétaire v4, point par point. Ali Brown, directeur de l’ingénierie graphique, a pris le temps de répondre sur le pourquoi de ces défauts et les corrections éventuelles. Pour les anglophobes, nos confrères de Millenium l’ont résumé et traduit dans cet article.


La position de CIG sur le “griefing” et le “stream hack”

D’après le studio, plusieurs rapports de “griefing excessif” leur ont été parvenus ces derniers temps. Le CM Tyler Witkin en a profité pour partager la position officielle de CIG concernant ces agissements ainsi que le “stream hack”. Pour résumer, même s’ils rappellent que des solutions PVP sont encouragées et que le studio n’est pas là pour protéger les joueurs des agresseurs, des pirates ou joueurs PVP, certaines limites ne doivent pas être franchies, et si des abus sont constatés, vous pouvez toujours les signaler via cette page support. Comme précédemment, nos confrères de Millenium l’ont relaté dans cet article.


L’avis d’un développeur sur les termes “Alpha” et “Bêta”

Matthew Colville, écrivain indépendant et game designer, a publié sur Reddit son avis concernant l’utilisation du terme “Alpha” et “Bêta” dans les studios de jeu vidéo et en particulier celui de Star Citizen. Il nous rapporte entre autres que leur utilisation varie selon les studios en interne et que dans le cas de CIG, l’alpha signifie principalement la mise en place de fonctionnalités (gameplay, technologies, etc) et que ce n’est pas durant cette phase qu’il faut espérer une explosion de contenu mais plutôt durant la phase bêta, une fois que ces fonctionnalités qui feront la base du jeu seront terminées. Même si ce n’est qu’un avis, celui-ci reste assez intéressant à lire. Millenium (et oui encore eux, ils ne s’arrêtent jamais !) en a également fait un résumé.


De la politique dans le Galactapédia

Plusieurs nouveaux articles ont fait leur apparition cette semaine dans le Galactapédia de Star Citizen, dont la majeure partie est consacrée à des éléments (contemporains ou passés) de la politique de l’espèce humaine au cours du 3ème millénaire.


Steve “Old Man” Colton

Cal Mason et Steve “Old Man” Colton dans

toute leur splendeur

Le “Senior Character Artist” Cheyne Hessler a publié cette semaine quelques images détaillées de deux personnages de la campagne solo Squadron 42, afin de montrer son travail sur la combinaison de pilote de la Navy de l’UEE pour le trailer de 2018. Vous pouvez retrouver sur ArtStation ces images de toute beauté !


Qu’a fait CIG durant le mois de février ?

Comme tous les débuts de mois, CIG a publié ses rapports mensuels sur les développements de Star Citizen et de Squadron 42. Même si ces articles peuvent être assez touffus et des fois difficiles à comprendre en raison des termes techniques s’y trouvant, ils n’en restent pas moins des mines d’informations non négligeables sur le développement des deux jeux, avec même des petits éléments qui peuvent teaser des nouveautés à venir.


Idris, Caterpillar et Sprint

Le premier focus de l’ISC de ce jeudi fut sur trois missions coopératives qui seront présentes lors de la 3.9, dont l’abordage d’un Caterpillar transformé en transporteur de prisonnier où il nous faudra libérer les bonnes personnes, des assassinats synchronisés ainsi que l’attaque d’un Idris que vous ne pourrez recevoir qu’une seule fois dans votre mobiGlas et qui nécessitera une certaine préparation avec plusieurs vaisseaux (donc plusieurs joueurs) afin d’y faire face. L’ISC nous a également fait une revue en vrac des nouvelles du développement dont les couleurs du Cutlass Blue, un premier aperçu des vêtements de New Babbage ainsi que le bar de la ville, celui de Wally.

Pour les résumés / traductions, Roxylarotule, Zvonimir & Gautslayer, OdA et Hugo Lisoir veillent toujours au grain !


Questions / réponses sur la 3.9

À un peu moins d’un mois de sa sortie sur les serveurs LIVE de la 3.9, le “Live Game Director” Todd Papy (apparemment très fatigué lors de l’émission) a répondu dans le SC Live de ce vendredi aux questions les plus votées par la communauté sur ce qui sera présent ou non dans la prochaine mise à jour majeure. Comme d’habitude, l’infatigable Gautslayer nous a fourni une traduction à la volée de l’émission !


La 3.9 bientôt en Evocati ?

La prochaine mise à jour majeure ne devrait pas tarder à commencer sa phase de test PTU, avec la première vague que sont les “evocati”, une sélection restreinte de joueurs ayant accès aux builds de test avant tout le monde (la plupart du temps très buggés) mais couverts par une NDA (clause de non-divulgation) qui les oblige (théoriquement) à ne rien dévoiler en public, que cela soit des informations, des images voire des vidéos sur la mise à jour.

Quoi qu’il en soit, la mise à jour de cette semaine de la feuille de route de Star Citizen montre des avancées non négligeables, avec même plusieurs fonctionnalités qui sont entrées en phase de polissage. Plus d’infos sur notre chronique hebdomadaire.


Le “Jump Point” du mois

Les abonnés RSI ont droit à un magazine mensuel avec plusieurs rubriques comme un focus sur une fonctionnalité récemment en développement ou des guides. Le numéro de février 2020 est disponible, avec une interview de l’équipe de développement derrière le Cutlass Red, deux “Whitley’s Guide” sur le vaisseau ambulance de Drake et le Carrack, ainsi qu’un aperçu des dix candidats restants aux élections pour le poste d’impérator de l’UEE. Si vous n’êtes pas abonné, vous pouvez toujours vous rabattre sur notre traduction du dernier article de New United qui présente ces candidats.

Par ailleurs, le “coffre-fort” des abonnés accueille de nouvelles images cette semaine, représentant différents modules qui seront rajoutés aux stations spatiales et qui vont normalement prendre le rôle de raffinerie ou de pont de cargaison. Pour rappel, ces images de modules ont déjà été montrées en tant qu’idées lors d’une conférence de la CitizenCon 2019.


Le multi-tool pourra bientôt soulever des objets

Le sneak-peek de la semaine délivré par la newsletter est le premier visuel du prochain embout du multi-tool se nommant “module de gravité”. Celui-ci remplira sûrement la fonction de rayon tracteur dont on entend parler depuis un certain bout de temps. Pour rappel, le développeur Dan Trufin avait déclaré il y a quelques mois que le prochain focus après l’embout de minage serait le rayon tracteur, il semble qu’ils se sont tenus à ce planning.

Bullet with butterfly wings.

Note : la phrase sous l’image peut être littéralement traduite en “Balle avec des ailes de papillon”, et est également le nom d’un single du groupe rock The Smashing Pumpkins.

Petite nouveauté dans SC News, nous allons également vous relayer l’image de la communauté que CIG met en avant dans les newsletters. Cette semaine, nous avons droit à une belle image du Carrack (et oui, encore lui…) au-dessus de Lorville réalisée par Artic.


Vous terminerez bien par un petit café

liégeois ?

Nous en avons parlé sur notre site et nos réseaux ces derniers temps, le Bar Citizen de Liège organisé par Commander-Fran a eu lieu ce samedi avec plusieurs invités prestigieux dont nos amis de JRD+F qui a d’ailleurs apporté leur dernier modèle réduit d’un Freelancer MAX, le calligraphe Xi’an Chris Harrow ainsi que deux employés de CIG, Dan Trufin et le CM Ulf Kürschner, qui ont également répondu à une interview relayée par nos confrères de Millenium !


Et c’est tout pour cette semaine bien chargée en informations. À la prochaine !

Roadmaps SC & SQ42 – Mise à jour du 6 mars 2020

Mise à jour du 28 février 2020 | Mise à jour du 13 mars 2020

relu par Teliopp

Salut à toutes et à tous !

Nous sommes en mars, le dernier mois du 1er trimestre de l’année. Et qui dit fin de trimestre dit : nouvelle mise à jour majeure à venir ! Le développement de l’alpha 3.9 touche bientôt à sa fin, et une nouvelle phase de test Evocati va bientôt pointer le bout de son nez !

Star Citizen (Univers persistant)

Vous pouvez cliquer sur l’image afin de la voir en plein écran

3.9

Lieux

La prison automatisée Klescher a avancé de deux tâches cette semaines (78 terminées sur 94, soit 83%).

L’intérieur de New Babbage avance à bonne allure avec 33 tâches terminées, 20 supplémentaires ont été rajoutées (259 terminées sur 367, soit 71%).

Les 3 lunes de microTech (Calliope, Clio & Euterpe) ont terminé leur développement et sont entrées en phase de polissage.

IA

La fonctionnalité d’évitement de collisions pour les vaisseaux IA a terminé également son développement et est en phase de polissage.

La catégorie “IA” de la 3.9 est désormais complète.

Gameplay

Les améliorations du système d’interaction du joueur a terminé son développement, idem pour la v1 du système de statut du joueur.

La v2 du système de loi : reddition a été décalée à la 4.0 pour la raison suivante :

Certaines tâches ont pris plus de temps que prévu, de sorte que la fonctionnalité de reddition n’était pas prête à temps pour le verrouillage des fonctionnalités. Pour cette raison, cette carte a été déplacée vers la colonne 4.0 de la feuille de route de l’Univers persistant. N’ayez crainte, amateurs de prison, il y aura encore de nombreuses façons de se faire enfermer dans la version 3.9 (bien que légèrement plus violentes).

Quatre tâches ont été accomplies pour les missions en prison, 4 autres ont été rajoutées (84 terminées sur 100, soit 84%).

Une tâche a été rajoutée à la refonte de la zone de restriction de vol (5 terminées sur 9, soit 56%).

Vaisseaux

Immobile dans la feuille de route depuis le 17 janvier, l’Esperia Prowler donne enfin signe de vie avec 8 tâches terminées et 16 autres rajoutées (20 terminées sur 70, soit 29%).

Ce vaisseau fut d’ailleurs mentionné dans le “Sprint Report” du dernier ISC, nous en verrons plus dans les prochaines semaines de mars.

Technologie

La locomotion selon la météo est la dernière fonctionnalité dont le développement a été achevé cette semaine.


4.0

Gameplay

La refonte de l’ATH des vaisseaux a commencé son développement (1 tâche terminée sur 3, soit 33%).

La v2 du système de loi : reddition atterrit sur cette mise à jour, une tâche a été accomplie (3 terminées sur 6, soit 50%).

Armes & Items

La révision des Sledge Mass Driver de Klaus & Werner a également avancé d’une tâche cette semaine (8 terminées sur 31, soit 26%).


4.1

Lieux

Une fonctionnalité qui devrait ravir les transporteurs de fret (dont votre serviteur) est apparue dans la feuille de route :

Station spatiale : pont de cargaison

Les ponts de cargaison sont des installations situées dans les Rest Stops où les joueurs peuvent s’occuper de tous leurs besoins en matière de fret. Du dépôt et du ramassage au stockage, en passant par la location d’espace, l’achat de nouveaux équipements de fret et les missions liées au fret.

Au passage, si vous êtes abonné RSI, vous pouvez consulter dans le “coffre-fort” de cette semaine des images des futures modules de stations spatiales, dont sûrement des modules cargo.


Squadron 42

Vous pouvez cliquer sur l’image afin de la voir en plein écran

Rien à signaler concernant l’avancée des chapitres et le 3e trimestre 2019.


4e trimestre 2019

Gameplay

La v1 du système de statut du joueur, tout comme son homologue sur Star Citizen, a terminé son développement.


1er trimestre 2020

IA

La v2 des comportements IA au combat s’est vue retirer deux tâches de son total restant (14 terminées sur 19, soit 74%).

Gameplay

Deux tâches ont été rajoutées pour la fonctionnalité de traînage de corps, une seule a été accomplie cette semaine (22 terminées sur 29, soit 76%).

Une tâche a été rajoutée aux améliorations d’animations de mort (10 terminées sur 15, soit 67%).


2e trimestre 2020

IA

La fonctionnalité de formations en vol a une tâche en moins dans son total restant (6 terminées sur 18, soit 33%).


C’est tout pour cette semaine, je vous dis donc à la prochaine, avec peut-être le début des tests evocatis pour la 3.9 ?

Guide Galactique de Xénolinguistique | le Xi’An – Chapitre 10

Noms et vie d’un Xi’an

Lors de la CitizenCon 2947, un document de plus d’une centaine de pages a été dévoilé au public. Le précis de langage Xi’an à l’attention des diplomates. Depuis traduit en français pour vous par nos soins, accompagné d’un dictionnaire (également traduit), la langue a un vocabulaire qui s’étend régulièrement via des mises à jour sur Spectrum.

Mais, afin de rendre à peu près accessible la langue aux moins acharnés d’entre vous, nous allons essayer d’en décortiquer les mécaniques de base. Pour les personnes que cela peut intéresser parmi vous, n’hésitez pas à aller consulter le précis.

Aujourd’hui : les noms et la vie d’un Xi’an.

Commençons par un peu d’explications sur la vie d’un Xi’an : chez les Xi’an, la famille au sens où nous l’entendons est à prendre dans un sens plus étendu. Le père n’a qu’un rôle de reproducteur, alors que la mère (et la femelle au sens large) tiennent une place prépondérante dans la société (à l’exception notable de l’Empereur actuel, qui est un mâle). Du coup, ne parlez jamais de son père biologique à un Xi’an, sauf s’il aborde le sujet de lui-même. Jamais.

Le nom d’un Xi’an est donc lié à celui de la lignée de la mère. Par exemple, le nom formel d’un enfant nommé Yahth, né d’une mère nommée Tilá serait Y.āth e T.il’a se Lyā (Yahth, né de Tilá de la lignée de Lya). Voici un tableau regroupant les plus grandes lignées Xi’an :

On peut y voir, notamment, la lignée des Po’a, à l’origine de la marque AopoA, ainsi que les Kr.ē. La lignée d’un Xi’an est celle de sa mère.

Lorsqu’un bébé naît, il est au sein d’un pyā’hai, qui pourrait se traduire par “noyau-lié”. Un pyā’hai est, en gros, un groupe contenant les meilleurs amis, les époux, la famille (oncles, tantes, grands-parents, frères, sœurs…). Cette structure sociale vise à élever les enfants des uns et des autres tous ensemble (surtout quand ils sont génétiquement liés) jusqu’à ce que les bébés tortues grandissent suffisamment pour devenir des ninj… des adultes responsables, qui iront faire leur Service.

Parce que, oui, la famille et les liens généalogiques, c’est important pour un Xi’an. Alors, autant c’est impoli de demander en public à un Xi’an “mais toi, c’est qui tes parents ?”, autant en privé, dans les tabloïdes etc., personne ne va s’en priver. C’est le sujet de ragots favori des Xi’an.

Ainsi, donc, un Xi’an passe son enfance dans un pyā’hai. Les termes qu’il utilise à ce moment-là pour désigner les personnes dans son entourage sont assez nombreux, et vont changer une fois qu’il aura terminé son Service. Un bon gros tableau des familles est trouvable dans le précis, page 91 à 93, afin de recenser une bonne partie de la terminologie concernant les liens de parenté chez les Xi’an. Y sont inclus les noms pré et post-Service. Il ne sera pas copié ici pour des raisons de lisibilité, mais n’hésitez pas à aller voir, c’est assez intéressant.

En revanche, voici un aperçu des relations d’une mère Xi’an au sein du pyā’hai une fois que son plus jeune fils adulte aura terminé son Service (vous la sentez la précision ?) : 

Sachez également que discuter famille avec un Xi’an est quelque chose d’extrêmement compliqué à appréhender pour nous, humains, et que c’est quelque chose sur lequel il vous faut une formation ou une très longue pratique pour ne pas être impoli sans le vouloir.

Du coup, une fois leur prime enfance (40 ans toute de même) terminée, les Xi’an deviennent des adultes. Enfin, pas tout de suite. Le rite de passage obligatoire est le Service. Oui, avec une majuscule. Parce que c’est un service militaire qui dure 1/10ème de leur existence minimum, soit 30 ans. 30 ans passés à apprendre comment faire la guerre ou à travailler dans la bureaucratie, tous les citoyens adultes étant potentiellement des conscrits, croyez-moi, on ne veut pas d’une guerre ouverte avec les Xi’an. L’humanité n’en est pas passée loin lors de l’ère Messer, heureusement qu’ils avaient d’autres chats à fouetter (les Kr’Thak, une autre race extra-terrestre avec lesquels ils sont en guerre depuis 700 ans).

Le Service, donc, est ce qui définit le passage à l’âge adulte chez un Xi’an. Il a potentiellement vu mourir des amis, a pu connaître les horreurs de la guerre, la promiscuité avec les membres d’équipage des vaisseaux… Tout ce qui fait la vie d’un soldat. Et, comme pour tout corps de métier, un langage spécifique a vu le jour. Conçu pour l’efficacité au combat, le dialecte de Service est une partie de la langue Xi’an qu’un humain ne peut utiliser, car cela nécessite d’avoir fait son Service pour la comprendre entièrement. Elle est ponctuée de façons de parler très impolies dans la société Xi’an classique, mais nécessaires pour la vie d’un soldat : blagues douteuses, insultes amicales (ou non) permettent de relâcher la pression, et les ordres sont donnés de la même manière.

Néanmoins, il faut également savoir que le Service n’est pas que militaire, il peut aussi être bureaucratique. Pour un Xi’an, être collecteur d’impôts ou soldat revêt le même prestige : vous travaillez directement pour le SaoXy’an, l’empire Xi’an, que ce soit pour son bon fonctionnement ou pour sa défense. Et personne n’a le droit de râler.

Dans ce dialecte, le tai rā y est très souvent employé, lui qui exprime le dégoût. De manière plus générale, tout ce qui comporte un son en r et qui n’est pas un nom propre doit être pris avec d’extrêmes précautions : il est probable que l’on vienne de vous insulter. À moins que vous ne soyez particulièrement amis de très longue date avec un Xi’an, au point qu’il se permette de vous parler en Dialecte de Service (cf. chapitre II).

Le Service dure 30 ans. Pendant ces 30 ans, les Xi’an sont déchus de leur nom de famille, mais sont officiellement adoptés par l’Empereur. Ainsi donc, toute personne mourant lors du Service (ou même dans l’armée par la suite) est une perte pour la famille de l’Empereur. Cela vous donne une idée de l’importance du Service chez les Xi’an. De même, il n’y a aucune différence de traitement entre les sexes, et aucune femelle donnant naissance lors du Service n’a le droit de garder ou d’élever sa progéniture.

Le Service peut être temporaire (les 30 ans obligatoires) ou bien permanent (devenir soldat ou fonctionnaire de métier). Dans ce cas, le Xi’an en question est officiellement adopté par l’Empereur tout au long de sa vie, et les mêmes restrictions en termes de progéniture s’appliquent.

Le nom change pendant le Service : Yahth, qui serait enrôlé en tant que pilote lors du Service temporaire, se fera appeler Nyanāl’p.ūy’en Y.āth se Kr.ē e yon. Ce qui signifie “Pilote-temporairement-en-service Yahth des quasi-Kray”.

nyanāl (“pilote”) prend deux suffixes : p.ū (“bureaucratie”) et yen” (“temporairement”), devenant donc p.ūy’en et laissant entendre qu’il est en Service temporaire. Le e yon après Kr.ē (la lignée de l’Empereur) notifie qu’il ne fait pas entièrement partie des Kr.ē.

Par ailleurs, s’il devait faire carrière dans ce rôle, le yen” et le e yon disparaîtraient, afin que le nom donne Nyanāl’p.ū Y.āth se Kr.ē (“Pilote de Service professionnel Yahth des Kray”). Le nom de la mère est complètement abandonné.

Une fois ce Service obligatoire terminé, le Xi’an réintègre (ou non) la vie civile en tant qu’adulte, et peut continuer sa vie. Il faut cependant savoir qu’un vieux Xi’an peut être enrôlé une seconde fois, lorsque son expérience de la vie et sa sagesse sont requises par l’Empire, et si lui et sa famille en sont jugés dignes.

Prenons le cas de Yahth et imaginons qu’il soit devenu conseiller principal dans une école d’entraînement au vol. Son titre complet serait Nyalyon’p.ū’uang (e nāl) Y.āth se Kr.ē xyi Lyā (“Vénérable (pilote) Conseiller Yahth des Kray venu des L’yah”). On garde sa lignée originelle dans son titre par respect pour sa sortie de retraite pour servir à nouveau l’empire.

Voilà la fin de ce chapitre plutôt léger en matière d’indications linguistiques, mais ô combien important pour savoir comment bien s’adresser à un Xi’an, maintenant que vous avez la connaissance de la structure linguistique ! La prochaine fois, lors du dernier chapitre, nous verrons les métiers, les prénoms communs, et le shopping en territoire Xi’an !

À bientôt pour un nouveau chapitre du G2X Xi’an !

SC News – 24 février au 1er mars 2020

Semaine précédente | Semaine suivante

relu par Teliopp
mis à jour le 4 mars 2020 avec un paragraphe supplémentaire sur le “teasing” par CIG d’un nouveau vaisseau (ou véhicule) Origin

Salut à toutes et à tous !

On se retrouve comme toutes les semaines pour un récapitulatif des news du projet Star Citizen !


Carrack et cosplay

Toutes les semaines, CIG profite du planning hebdomadaire “This Week in Star Citizen” pour mettre en avant deux créations de la communauté, dont un qui est choisi en tant que MVP. Pour le lundi 24 février, la première est une capture du jeu réalisée par Captain_Raoul montrant un Carrack avec un magnifique horizon d’un astre en arrière-plan. Le deuxième, désigné MVP, est une photo bluffante d’un cosplay par Diabolus de l’armure Defiance. Oui, vous ne rêvez pas, c’est bien la photo d’un cosplay d’armure incrusté dans une capture du jeu par Hasgaha ! Ce travail mérite d’être applaudi, d’autant plus quand on sait que l’auteur de ce cosplay a travaillé dessus depuis juin 2017 !

par Captain_Raoul
Cosplay par Diabolus (MVP)

Il est “lore” de vous raconter une histoire

Dépassé en armes et en nombre, le commandant Wallace tente de défendre Crion contre l’attaque imminente des tevarins.

Mardi, c’est “lorepost”, et cette semaine a été publié le 2ème chapitre de la série “Instrument of Surrender” qui raconte l’histoire au 27e siècle d’une confrontation entre humains et tevarins dans le système Caliban, sans savoir que la 2ème Guerre tevarin est en fait déjà terminée.


« Data mining »

Depuis plusieurs mois, CIG a l’habitude de publier des infographies montrant des statistiques sur certains aspects de l’alpha de Star Citizen durant un temps donné. Après des infographies sur des statistiques générales, l’utilisation des crédits UEC ainsi que l’aspect social et le jeu en groupe, le studio nous donne des infos concernant le gameplay d’exploitation minière. Ceci inclut les ratios de temps passé sur le Mole ou le Prospector, les heures dépensées à miner, le total de roches fracturées, etc.


Faites mu“muse” avec les lunes de microTech !

Avec la map de Star Marine “The Good Doctor” en 3.7 et microTech en 3.8, CIG a désormais l’habitude de publier un article mêlant lore et conception sur les nouveaux lieux qui font leur apparition dans l’Univers Persistant. Cette fois, le Guide du Voyageur Galactique se concentre sur les 3 lunes de microTech qui seront explorables dans quelques semaines avec la 3.9, et nous gratifie de plusieurs images alléchantes de paysages que nous pourrons rencontrer. Une traduction de cet article est prévue de notre côté, donc restez à l’affût !


Le Carrack et la LTP désormais sur les serveurs LIVE

Après 15 jours de test et 3 derniers builds PTU dans la semaine (e, f et g), la 3.8.2 est désormais sur les serveurs LIVE depuis le 27 février. Les principales nouveautés de cette mise à jour sont la persistance à long terme (LTP, qui permettent au jeu de garder vos UEC et vos achats in-game au-delà des fréquentes remises à zéro des bases de données) ainsi que le Carrack, célèbre vaisseau d’exploration d’Anvil qui est désormais enfin pilotable après plus de 5 ans d’attente. Pour “fêter” cela, CIG remet en vente le vaisseau d’exploration avec une jolie augmentation d’une bagatelle de 100$ depuis la CitizenCon, ainsi qu’une version “Expedition” (qui consiste à un simple changement de skin) proposé pour 25$ de plus. Ceci, vous vous en doutez, n’a pas manqué de faire réagir la communauté !

Pour les patch notes, vous pouvez toujours compter sur le site de Globnot pour les versions traduites en français !


Un nouveau vaisseau (ou véhicule) Origin en préparation ?

La newsletter hebdomadaire à laquelle tous les backers peuvent s’inscrire n’est pas la seule que CIG envoie vers nos boîtes mail. Les abonnés RSI en reçoivent également une tous les mois, idem pour les backers “Concierge” (qui ont donné plus de 1000$ au projet), nommée “Chairman’s Club News”. Ces mails contiennent un “sneak peek” visant à nous “teaser” une prochaine révélation, dont des fois de nouveaux vaisseaux. Par exemple, CIG a annoncé le 13 septembre 2019 qu’un vaisseau RSI était en préparation, deux semaines avant la révélation officielle du RSI Mantis.

Il semble que CIG est en train de faire de même avec le mail du 27 février 2020, dont voici la phrase qui nous intéresse :

Selon nos sources à New Austin, des consultants de I’ICC passent beaucoup de temps au siège d’Origin. Nous ne sommes pas sûrs des implications, mais nous restons à l’écoute.

Plusieurs indices nous amènent à penser qu’un nouveau vaisseau (ou véhicule) par Origin est en passe d’être dévoilé par CIG. Celui-ci serait lié à l’exploration, à en juger d’après la mention de l’ICC (ou Centre Impérial de Cartographie en fr). De plus, la phrase originale “we’re keeping our ears to the ground” (traduisible par “nous restons à l’écoute”) fait penser pour certains que cela pourrait être un véhicule à roue made by Origin. Il est à noter que CIG a confirmé lors de la vente concept du 600i en 2017 qu’un rover produit par le fabricant de luxe était prévu. (Source)


To go, or not to go, that is the question…

L’ISC de cette semaine s’est concentré sur le Système de statut du joueur (“Actor ou Player Status System” en anglais), qui va faire que les environnements du ‘verse influenceront la santé de votre personnage (et introduire la notion de faim et de soif), ainsi que sur les réunions “go / no go” qui interviennent généralement un mois avant chaque mise à jour trimestrielle, et qui consiste à faire une dernière évaluation des fonctionnalités pour savoir s’ils seront bien présents dans la mise à jour ou non. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le critère d’être prêt à temps ou non n’est pas forcément le seul pouvant entrer en ligne de compte.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter les résumés / traductions par Zvonimir & Gautslayer, Hugo Lisoir, Roxylarotule et OdA !


Profession : peintre planétaire

Comme vous le savez sûrement, la v4 de la technologie planétaire régit désormais tous les corps célestes de l’Univers persistant depuis la 3.8. Pour le SC Live, nous avons eu droit au développeur Patrick Gladys faisant mumuse avec ce puissant outil tout en expliquant son fonctionnement et comment cette technologie permet de créer des planètes et des lunes plus rapidement que jamais. Comme d’habitude, vous pouvez compter sur Gautslayer pour traduire cette émission !


De la bouffe dans le coffre-fort

Les abonnés RSI ont reçu dans leur “Vault” des images de nourritures qui seront disséminées dans la zone d’atterrissage de New Babbage en 3.9. Elles comprennent des images de barres chocolatées, smoothies et boissons énergisantes, des club sandwichs et même des fruits exotiques. Si vous êtes abonnés, vous pouvez les retrouver sur cette page.


Un Idris IA en 3.9 !

Qui dit vendredi dit… roadmaps bien sûr. La 3.9 continue tranquillement son développement, avec néanmoins le seul donneur de mission qui a été retiré de la mise à jour. Petite “innovation”, CIG dévoile également via le Roadmap Roundup des nouveautés de la mise à jour à venir non présentes sur la feuille de route. Nous aurons donc droit à des mises à jour au niveau des missions ainsi que des nouvelles, dont une impliquant la présence d’un Idris piloté par l’IA ! Du changement est également prévu pour le transport de marchandises avec des défis supplémentaires au niveau des cargaisons périssables et volatiles. Plus d’infos avec notre chronique hebdomadaire.


Le sneak peek de la semaine

À part une brève mention dans le dernier rapport mensuel annonçant que l’étape “Final Art” était terminée, cela faisait longtemps que nous n’avons pas concrètement entendu parler du Prowler qui est censé arriver dans un mois avec la 3.9. Pour ne rien arranger, cela fait depuis le 17 janvier que le vaisseau d’abordage d’origine tevarin n’a pas bougé en terme de tâches dans la feuille de route. Tout ceci fait craindre à de plus en plus de monde que le Prowler ne sera pas de la partie pour la prochaine mise à jour. Est-ce pour nous rassurer ou pas, la newsletter de ce vendredi nous gratifie enfin d’une image de l’intérieur du vaisseau.

“Somewhere a clock strikes midnight.”

Ndlr : si cette phrase ci-dessus qui accompagne l’image vous intrigue, sachez qu’il s’agit du début de la musique du groupe AC/DC du nom de “Night Prowler”. Avec cette info, vous n’aurez pas de mal à comprendre le pourquoi d’une telle phrase !


2 CMs à la PAX East

Samedi a eu lieu à Boston la PAX East, où 2 community managers de CIG, Tyler Witkin et Molly Joseph, ont profité de l’événement pour rencontrer les joueurs et profiter du Bar Citizen qui a suivi. Ils en ont profité pour distribuer plusieurs autocollants aux couleurs de microTech, dont le fameux pingouin, mascotte de la corporation.

Photo du Bar Citizen PAX East
Autocollants distribués lors de la PAX East