Analyse du teaser visuel 2019 de Squadron 42

relu par R2B

Afin de clôturer l’année 2019 en beauté, CIG nous a laissé, comme cadeau de Noël, un teaser visuel de plus de 3 minutes de Squadron 42, nous montrant le travail effectué sur “différents environnements, vaisseaux, personnages, etc. présents dans le jeu”. En effet, à part les rapports mensuels, le studio aura été assez chiche en terme d’actualité concernant la campagne solo, rendant cette vidéo d’autant plus appréciable pour sa dose d’effet “ouah” visuel qu’elle nous procure, mais également pour le lot d’informations qu’il peut nous amener. Cet article sera donc là pour décrypter les images qui nous sont délivrées dans cette vidéo, avec pour but de faire concorder ce que le trailer propose avec les différentes informations précédemment délivrées par CIG. Plusieurs vidéos compilant les extraits du teaser et des images antérieures l’illustreront.

Avertissement : même si les infos qui seront délivrées par la suite essaient de se baser sur des sources antérieures afin de ne pas être totalement à côté de la plaque, conservez l’esprit qu’elles gardent malgré tout un caractère spéculatif, et que ces infos peuvent être infirmées par le jeu lorsqu’il sortira, voire même avant. Merci pour votre compréhension.

Avant de commencer l’analyse, un hiatus s’impose. Au-delà du fait que la vidéo “déchire”, il nous faut bien garder à l’esprit qu’elle ne représente pas forcément le jeu tel que nous l’aurons entre les mains. Comme il est indiqué au tout début, ces images ont été prises du moteur du jeu, et non du jeu lui-même. Il ne serait pas étonnant que le jeu inclut des éléments d’optimisation (qui interviennent classiquement en fin de développement) ce qui va peut-être dégrader la qualité du rendu final, afin que le jeu puisse tourner décemment sur nos machines.

La vidéo peut être découpée en plusieurs parties :

  1. [0:10 – 0:48] Environnements naturels
  2. [0:48 – 1:26] Environnements artificiels
  3. [1:26 – 2:00] Vanduul
  4. [2:00 – 2:14] Épaves
  5. [2:14 – 2:29] OMC
  6. [2:29 – 2:33] Bengal
  7. [2:33 – 2:57] Station Archon
  8. [2:57 – 3:22] CommArray
  9. [3:22 – 3:33] Fin

1. Environnements naturels

Le début de la vidéo nous présente un Bengal traversant un environnement que nous commençons à bien connaître : le Coil (litt. Bobine ou Ceinture en français). Pour rappel, cet endroit est le reste d’une planète (Odin I) qui a été désintégrée lors de la transformation en géante rouge puis en naine blanche de l’étoile centrale, il y a environ 50 000 ans. (Guide Galactique sur le Système Odin)

Nous commençons à avoir désormais pas mal d’éléments visuels concernant ce lieu, que cela soit lors de la démo de fin 2017 ou la bande-annonce de 2018. Pour rappel, une conférence dédiée à la technologie de nuage de gaz volumétrique a été faite lors de la CitizenCon 2018, nous délivrant des images aussi époustouflantes les unes que les autres de cet endroit dangereux.

Nous voyons ensuite un Idris se rapprocher d’une espèce de nébuleuse avec un jet de matière en son centre. Il y a des chances que cela soit toujours une partie du Coil (voire même son centre) mais rien ne nous permet de le confirmer à 100%.

La partie suivante nous emmène vers ce qui ressemble à un corps planétaire disloqué, recouvert par un disque de poussière, avec ce qui semble être une lune en arrière-plan. Encore une fois, il se peut que cela représente les restes de la planète Odin I et sa lune Gainey (Odin 1a) que nous avons pu voir de plus près lors de la démo de fin 2017, mais le doute n’est pas totalement levé. À noter qu’un astre similaire pouvait être aperçu dans la BA de 2018.

2. Environnements artificiels

La deuxième partie est une vue d’ensemble sur des structures artificielles. La première séquence semble montrer des restes d’installations minières à l’abandon. La deuxième image avec une structure collée à un astéroïde rappelle ce que nous pouvons croiser au niveau de GrimHEX.

La deuxième séquence nous montre des installations minières, probablement basées dans le Coil d’Odin. Ce type de bâtiment a déjà été montré brièvement à la fin de la BA de 2018. Avec la vue d’ensemble, il n’est pas forcément évident de constater son immense taille, mais la séquence suivante nous permet de mieux nous en rendre compte.

Celle-ci nous montre donc des ascenseurs longeant une tour surplombant le bâtiment. Quand on fait la comparaison avec la séquence précédente, nous pouvons constater que cette tour a une forme similaire à la structure centrale surplombant le bâtiment, ce qui permet de constater que l’installation minière est gigantesque !

La séquence suivante nous montre une station que nous découvrons pour la première fois, et dont le déploiement nous fait un peu penser à la Citadelle dans la série Mass Effect ! Même si aucun élément visuel ne nous permet de le confirmer à 100%, il y a fort à parier que cette station est un relais de communication tenue par Aciedo, la même entreprise qui possède les CommArrays autour des planètes du système Stanton dans Star Citizen. Nous verrons d’ailleurs son intérieur vers la fin de la vidéo.

3. Vanduul

Nous passons du côté de l’ennemi, les Vanduul. La première séquence nous (re)montre l’ouverture d’une “bouche” à l’intérieur d’un vaisseau Vanduul. Cette image a déjà été montrée lors de la BA de 2018.

Nous avons ensuite droit à un travelling d’un guerrier, une lance à la main, qui semble se tenir sur un promontoir juste derrière la “bouche” du vaisseau. Ça ne va pas rigoler avec eux !

Cette même “bouche” nous est montrée de l’autre côté, où nous pouvons constater qu’elle n’est qu’une petite partie d’un vaisseau autrement plus gigantesque. Juste au-dessus se trouve un Blade qui est déployé. Nous voyons ensuite une image plus générale de ce vaisseau gigantesque. Difficile de dire précisément de quel vaisseau il s’agit, mais l’on peut constater certaines similarités au niveau du design avec le Vanduul Void qui nous avait été montré dans le rapport mensuel de septembre 2017.

Nous avons ensuite des images de quatre vaisseaux qui s’enchaînent rapidement :

  1. Le premier vaisseau nous montre le chasseur Blade version Vanduul (réplique humaine par Esperia disponible dans le PU depuis la 3.2). La différence notable que nous pouvons noter par rapport à sa version humaine est la forme du cockpit. Lors de la vente concept du Nautilus l’été dernier, une image du Blade version Vanduul nous avait déjà été montrée en tant que clin d’œil.
  2. Le deuxième vaisseau qui nous est montré est sans aucun doute le Glaive revisité, qui respecte désormais la nouvelle charte graphique des vaisseaux Vanduul, qu’on pourrait qualifier d’un peu plus “charnue”. Il y a fort à parier que sa réplique Esperia va également bénéficier d’une refonte, avec quelques variations comme pour le Blade.
  3. Nous voyons ensuite le Scythe revisité, qui comme le Glaive va sûrement être refait en ce qui concerne sa réplique humaine
  4. Le dernier vaisseau semble être un chasseur moyen/lourd surmonté d’une tourelle. Il est assez difficile de savoir si c’est le Stinger ou un tout autre vaisseau. (Concept initial du Stinger)

Enfin, nous voyons passer subrepticement un vaisseau d’une certaine taille avec au moins deux tourelles, dont là encore, il nous est impossible de préciser de quel vaisseau il s’agit exactement.

Avant de continuer, il est de bon ton de rappeler que les premiers designs des vaisseaux Vanduul assez “squelettiques” et avec beaucoup de piques (dont les témoins directs sont les versions actuelles du Scythe et du Glaive) ont été laissés de côté en raison du coût en terme de ressources et de polygones et de la difficulté de les faire apparaître en grand nombre en même temps. Afin de pallier à ce problème de performance, les développeurs ont décidé de se tourner vers un design plus courbe et organique, en se basant entre autres sur le Driller dont nous avions vu les premières images fin 2016. Nous pouvons donc affirmer sans trop de risque que la plupart des Concept Art de vaisseaux Vanduul des premières années ne sont plus d’actualité. (Source : Star Citizen: Around the Verse – Vanduul Blade & Shops ‘n Trade

La séquence suivante est très intrigante. Elle nous montre deux vaisseaux qui nous sont familiers, le Mustang et le Cutlass, mais qui dans cette vidéo ont des apparences différentes de ce que nous avons l’habitude de voir. Cela pourrait être des vaisseaux capturés et rafistolés en profondeur par les Vanduul. L’espèce est en effet connue pour sa capacité à récupérer avec une certaine facilité les technologie et vaisseaux des espèces qu’ils attaquent et faire de la rétro-ingénierie pour les réutiliser pour leur propre compte.

4. Épaves

Nous avons droit ensuite à un rapide aperçu d’un couloir de vaisseau capital Aegis (Idris ou Javelin) en état de détresse / d’urgence. Ces images rappellent celles qui nous avaient été montrées lors de l’AtV 3.2 du 5 août 2016, avec l’aperçu d’un Idris très fortement endommagé.

On passe ensuite à une vue en 1ère personne où l’on découvre l’épave encore fumante d’un vaisseau capital. Nous pouvons le reconnaître sans trop de mal comme étant un Javelin, à en juger par le trou béant qu’on peut apercevoir, qui est un hangar pouvant accueillir un vaisseau de la taille d’un Vanguard. On l’apercevoir plus longtemps un peu plus dans l’AtV du 14 avril 2017.

L’attention est désormais portée sur un Freelancer MAX qui a l’air d’être “congelé” et qui est approché par une grande structure dont il est impossible de décrire exactement ce qu’il en est. Nous pouvons ensuite voir le cockpit du Freelancer “gelé”. En raison de la dangerosité du Coil, de ses activités électromagnétiques ou des pirates y ayant pris place, ce genre d’épave ne sera sûrement pas rare. Nous avons déjà pu constater cela lors de la démo de 2017 avec l’épave de Starfarer.

5. OMC

La vidéo nous montre ensuite quelques images supplémentaires de la base des pirates de l’OMC (Odin Munition Corporation), dirigée par Sato Khan. Nous avons eu l’occasion de croiser quelques-uns de ses membres capturés par l’escadron 42 lors de la démo de 2017, la base fut également déjà montrée lors de la BA de 2018.

6. Bengal

Nous avons ensuite un bref aperçu de l’intérieur du porte-vaisseaux RSI Bengal, le plus grand vaisseau humain connu derrière le vaisseau amiral Retribution. Son hangar à vaisseaux est très reconnaissable avec son “ascenseur” à Retaliator, que nous avions déjà aperçu dans le 100ème AtV du 7 juillet 2016. Nous pouvons voir également que le PTV de Greycat (ou le “caddie de golf”) sera un transport de choix afin de se déplacer rapidement dans ce vaisseau qui fera quand même pas moins de 990 m de long !

Pour rappel, les images les plus récentes du Bengal nous ont été montrées lors de l’AtV SQ42 du 30 avril 2018, dont le fameux système de tram interne.

7. Station Archon

Nous passons ensuite vers des quartiers de vie ou de repos, avec une grande salle centrale où des magasins et des services comme une salle de jeu ou une laverie sont disséminés de part et d’autre. Quand on regarde ces images, on pourrait penser à une version non abandonnée de la station GrimHex autour de Yela, qui fut également une station minière en son temps.

Nous pouvons également apercevoir une “publicité” qui nous indique que la version MobiGlas de Spectrum est disponible, peut-être un clin d’œil sur cette fonctionnalité que nous attendons depuis un moment qu’est l’intégration de la plateforme Spectrum dans le jeu ?…

La dernière séquence nous montre également ce qu’il semble être un lieu de maintenance et de réparation pour le petit MPUV d’Argo.

8. Relais de communication Aciedo

La dernière partie notable de la vidéo nous montre l’intérieur d’une station de relais de communication Aciedo, dont nous avons peut-être vu l’extérieur quelques secondes plus tôt (partie 2). L’on peut apercevoir entre autres une salle technique, des couloirs tournant autour d’une salle centrale circulaire puis des structures qui maintiennent la station. Vu son niveau de détail, il y a fort à parier que ce lieu aura également une certaine importance dans la campagne solo.

9. Fin

Pour terminer en beauté ce teaser visuel, nous revoyons enfin l’installation minière qui nous avait été montrée au début de la vidéo, illuminée par (peut-être) la naine blanche du système Odin qui traverse l’épais nuage de gaz et de poussière qui les sépare, toute cette scène étant contemplée par au moins 4 personnes qui semblent minuscules et ridicules en comparaison du spectacle qui se tient devant elles…


C’est par cette touche disons… poétique, que s’achève cet article. Nous espérons que cela vous aura donné quelques infos supplémentaires utiles sur ces images qui auront fait baver beaucoup de monde lors de leur publication. Cela aura été également l’occasion de revoir certaines anciennes infos et images qui nous ont été distillées par CIG durant ces dernières années. Espérons que le reste du jeu (gameplay, IA…) soit également à la hauteur du travail abattu par l’équipe artistique et design depuis toutes ces années ! Qui sait, peut-être que cela rouvrira pour cette nouvelle année le bal des infos officielles concernant la campagne solo, voire même une date de sortie dans les prochains mois ? Comme on dit, tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir…

Résultats des concours des fêtes de fin d’année (2019)

Souvenez-vous : à l’occasion des fêtes, la CommuniTeam de CIG avait lancé non pas un mais deux concours à destination des Citoyens. Histoire de terminer l’année 2019 comme il se doit, les joueurs pouvaient ainsi rivaliser de créativité pour proposer, au choix :

Et 3.8 oblige, les paysages de microTech ont été mis à l’honneur. Une pléthore de créations est ainsi parvenue aux yeux des juges, qui ont départagé tant bien que mal les concurrents. Sans plus attendre, voici les grands gagnants !

Concours de screenshots

À la troisième place, 0_N_E (ou 0NE70669723 pour les twittos plus intimes) et sa photo de flocon toute en légèreté. Sur la deuxième marche du podium, on retrouve Fraknoffet qui a revisité le concept du sapin de Noël. Enfin, la première position est occupée par myrmidon_legion et ses compagnons, après avoir échangé leurs cadeaux.

Félicitations à ces trois premiers gagnants, qui repartent respectivement avec un Avenger Titan, un Mantis et un Mole !

Concours de cartes de voeux

Pour ce second concours, c’est DriftwoodBadger qui s’est placé en troisième position avec son traineau du Père Noël made in Drake Interplanetary. Grâce à son aquarelle d’un Endeavor, Veik a remporté la deuxième place. La première marche du podium est occupée par Lollapalooza, qui a réalisé une carte richement décorée !

Un grand bravo à ce second trio, ces Citoyens ayant respectivement remporté un Cutlass Black, un Freelancer MAX et un Caterpillar.

Et si vous n’avez pas eu la chance de faire parti des heureux élus, nulle crainte : l’équipe communautaire de CIG a d’autres concours en réserve !

Guide Galactique de Xénolinguistique | le Xi’An – Chapitre 6

Lors de la CitizenCon 2948, un document de plus d’une centaine de pages a été dévoilé au public : le Précis de langage Xi’an à l’attention des diplomates. Traduit ensuite en français pour vous par nos soins, accompagné d’un dictionnaire (également traduit), la langue possède un vocabulaire qui s’étend régulièrement via des mises à jour sur Spectrum.

Mais, afin de rendre à peu près accessible la langue aux moins acharnés d’entre vous, nous allons essayer d’en décortiquer les mécaniques de base. Pour les personnes que cela peut intéresser parmi vous, n’hésitez pas à aller consulter le précis.

Aujourd’hui : les Particules de Clarification Verbale (PCV).

Lors des deux derniers chapitres, nous avons vu neuf verbes et des myriades de façons de les utiliser. Mais cela ne suffit pas toujours. Parce que le Xi’an est, rappelons-le, une langue visant l’efficacité avant tout, il est souvent utile de rajouter des informations pratiques, comme par exemple des indications temporelles.

Comme pour les verbes de la première partie, nous allons dresser une liste globale de ces derniers et voir comment nous en servir, en laissant aux amateurs éclairés la possibilité d’aller chercher l’information dans le précis. Une PCV se place directement après l’un des neuf verbes. Si vous avez du paracétamol, c’est maintenant ou jamais.

Utilisons une phrase d’exemple simple, que nous allons appliquer à toutes les sauces : 

sya (no’a) ten
J’ai besoin de nourriture.

  • PA : état passé à terminer. En l’associant au tai ye (“jour”), on crée le mot yepa (“hier”).

sya pa (no’a) ten
J’ai eu besoin de nourriture.

sya yepa (no’a) ten
J’ai eu besoin de nourriture hier.

  • : état ininterrompu, en cours. Y ajouter, par exemple, yepa change la période temporelle, mais insiste toujours sur le besoin.

sya .ā (no’a) ten
J’ai toujours besoin de nourriture.

sya .ā yepa (no’a) ten
J’étais en besoin actif de nourriture hier.

  • CHI : quelque chose a très récemment changé (ou ne va pas tarder à le faire) d’un état ou condition à un autre. C’est le plus proche équivalent du futur en Xi’an. Pensez à la phrase “Je pars demain”, où le verbe n’est pas conjugué au futur.

sya chi (no’a) ten
J’ai désormais besoin de nourriture.

sya chi yesye (no’a) ten
J’aurai besoin de nourriture demain.

  • KO : condition préexistante. 

sya ko (no’a) ten
J’ai (ou avais, ou aurai) besoin de nourriture.

  • AN” : quelque chose arrivera, en relation avec un autre événement. Il est souvent en lien avec .ath’a, avec qui il signifie grossièrement “lorsque/alors”.

e an” yoii .ath’a, sya ko (no’a) ten
Lorsqu’il fera noir, j’aurai besoin de manger.

  • NGYA : conditionnel. S’il se passe ___, alors ___.

sya ngya (no’a) ten, kon no’a kura.
Si j’ai besoin de nourriture, (alors) j’irai en chercher.

  • E’A : probabilité.

sya e’a (no’a) ten el loa.
J’aurai sûrement besoin de nourriture, parce que je n’ai pas mangé.

  • MO : présomption.

sya e’a (no’a) ten e mo yoten.
J’aurai sûrement besoin de nourriture, car j’ai l’air d’avoir faim.

  • : assurance. Les Xi’an n’exagèrent que très rarement, donc il faut faire attention à celui-ci. Peut être doublé pour indiquer quelque chose de sûr à 100%.

sya sū (no’a) ten e ko yoten syen ye.
J’ai définitivement besoin de nourriture puisque je n’ai pas mangé depuis deux jours.

sya sū sū (no’a) ten e ko yoten syen ye.
J’ai ABSOLUMENT besoin de nourriture puisque je n’ai pas mangé depuis deux jours.

  • : potentiel.

sya sā (no’a) ten.
Il se pourrait que j’aie besoin de nourriture.

  • ING : doute du locuteur. Si c’est quelqu’un d’autre qui doute, il faut utiliser ngiing.

sya ing (no’a) ten e run kren.
Je doute d’avoir besoin de nourriture, j’en ai assez.

e ngiing ang sya (no’a) ten E.de’l.
Edel doute que tu aies besoin de nourriture.

  • NOTH : suggestion ; conseil. “Je pense que tu devrais…” “Il est suggéré de…” Si jamais vous croisez cette PCV sur un panneau dans un lieu public, ce qui la suit est ce qui est attendu de vous.

o e’a noth loa Kiro .u yoleth.
Je pense que Kiro devrait probablement manger lentement.

e .ā noth kao” .u h.ey’an nya.
Il est suggéré que les gens restent ici à attendre patiemment.

  • S.ŌNG : permission. “J’ai le droit/la permission de…” Permet également de demander la permission dans des interactions sociales occasionnelles.

o s.ōng (e xyi Nua’n.ā) loa ē’pua.
J’ai la permission de Mère de manger du fromage.

s.ong na” ?
“Puis-je ..?”

te sā / r.uang ha”. yo s.ōng.
“Oh, oui, je vous en prie. / Je suis vraiment désolé mais ceci n’est pas permis.”

  • KUAI : utilisé pour ne pas définir directement qui accomplit une action.

o kuai ing yepa loa m.oa ten
Je crois que toute la nourriture a été mangée hier.

  • HON : “tendance à…”

o hon loa xii no’a
J’ai tendance à manger souvent.

  • KI’A : métaphore ; phrase non-littérale. À utiliser absolument en cas de non-littéralité, sinon les Xi’an vous prendront toujours au sérieux. Parfois utilisé pour une ironie moqueuse quand la phrase n’est pas métaphorique, ainsi que dans les proverbes Xi’an. Sous sa forme négative ki’a lai, ou ki’al, il veut dire “réellement”.

e kua ki’a o h.eiy’an .a’u e suā r.ai
Je pense qu’attendre ici dure une année. (Typiquement à la poste)

e ki’a e tūn ha” T.or’
Thor est vraiment malin. (Ironie moqueuse)

sya kuai ki’a ye xyai ka R.aip’uāng
100.000 jours seront nécessaires sur Raipwaang.

(Cela va prendre une éternité.)

lo ki’al p.u ao e AoPo’a.
Aopoa est réellement une bonne entreprise.

  • TUE” : “faisons ___ (ensemble)”

o tue” xuan St.a’r S.iti’xen.
Jouons à Star Citizen.

  • MYĀ : impératif ferme. À la base, c’est un ordre. Il devient une demande avec thāth, et signifie également “doit” si le sujet est autre que le “tu” implicite. Sous sa forme négative myā lai, ou myāl en contracté, il indique une interdiction.

o myā .uai nui Pariyē’rse.
Va à la Pari’Verse.

o myā thāth .uai nui Pritixēn’kon.
Je te demande d’aller à la BritizenCon.

o myā .uai nui Manxēs’tēr Lupu’uē.
Lubuwei doit aller à Manchester.

o myāl k’ya yoii.
Ne combats pas le côté obscur.

  • SYE : transition d’un état à un autre (“devenir”). Peut avoir une notion de “dans la durée” ou bien instantanée.

lo sye tue” uē hai se s.o’e.
Devenons amis.

tii sye pa Hōk nya’t.oy’an se yāng.
Hawk est devenu notre enseignant.

  • YAO : capacité à faire ___.

o yao loa ten e ten Hyū’mân.
Je suis capable de manger de la nourriture humaine.

  • HA” : emphase ; “très”. Il existe une atténuation, ha’ha, qui n’est pas drôle, et se traduit globalement par “plutôt ; assez ; relativement”.

lo ha” lē te’.ah’a.
Tu es vraiment sexy.

lo ha” p.u ten.
La nourriture est vraiment bonne.

Voilà ! C’est fini ! Vous connaissez toutes les PCV qui nous ont été indiquées dans le précis sorti par CIG ! La prochaine fois, nous verrons les dernières formes verbales, puis nous en aurons fini avec la partie la plus compliquée du Xi’an en termes de langue ! Mais rassurez-vous, pour vous récompenser, vous aurez droit à des petits bonus sympathiques comme les chiffres, nombres et couleurs !

À bientôt pour un nouveau chapitre du G2X Xi’an !

Cyclone Trophy #3

L’organisation Black Sheep s’est lancée un défi de taille : organiser une course de type rallye entre Cyclone RC sur Stanton tous les premiers vendredis du mois.
Le concept n’est pas nouveau mais dans la francophonie, il se raréfie.

Vous aimez les sports extrêmes ? Vous serez servis !
Avec cet événement, plusieurs organisations et pilotes indépendants se tireront la bourre pour arriver à la tête du podium.
Au départ d’un pointe A, les coureurs devront terminer en un temps record la course en rejoignant le point B, espacé de quelques dizaines de kilomètres à vol d’oiseau et pour valider leur temps.
Ils devront franchir afin de valider le temps, les portes du bâtiment, tel des athlètes atteignant la ligne d’arrivée.

Le Trailer

Pour l’occasion le trailer initialement réalisé en anglais a été reproduit dans la langue de Molière.

Les infos

Si le trailer est de qualité, nous n’en attendons pas moins de cette émulation entre les écuries qui devront se démarquer grâce à leurs talentueux pilotes.

Dans cette dualité, les concurrents s’affronteront tous les premiers vendredi soir du mois sur une lune de Crusader, vous pourrez suivre la course sur le Twitch des organisateurs à partir de 21h, le tout commenté par Ashley_Wright accompagné d’un pilote chevronné dans un MISC Reliant Mako.

Exceptionnellement ce soir Ivodlor, joueur coutumier sur les Let’s Play Pulsar42, participera à la compétition, attendez-vous alors à une soirée épique également couverte sur notre chaîne.

Le Tumbril Cyclone RC

Inscrivez-vous !

Vous désirez participer à la prochaine course ? Consultez le document officiel du Rallye.
Toujours motivés ? Vous n’avez qu’à contacter les Black Sheep sur Discord ou Twitter.

Billet de fin damnée

Et c’est le temps qui court

Que vous soyez toujours en 2019 ou déjà en 2949, un événement se profile à l’horizon. Une nouvelle page se tourne, clôturant un chapitre pour en ouvrir un autre. Cette brève histoire du temps dont je vous parle, c’est celle de la décennie qui prend fin, et de la suivante qui attend patiemment son tour. 

Malgré les années, la ferveur et la passion des Citoyens ne se tarit pas. Et c’est cette énergie infatigable que nous souhaitons aujourd’hui célébrer. Car à n’en point douter, c’est là le moteur qui anime notre association. Sans le talent et la volonté de la communauté francophone qui lui valent la reconnaissance de CIG, Pulsar42 n’existerait pas.

Les membres actifs de l’association se joignent ainsi à Silkinael, Président du Conseil d’Administration, pour vous remercier chaleureusement et vous souhaiter le meilleur dans l’année à venir. Que celle-ci soit remplie de vaisseaux spatiaux, d’aventures galactiques et rencontres inoubliables !

Les voeux du Président

« Avec 2019, c’est aussi la première année d’existence de Pulsar42 qui prend fin. Une année pleine de défis que toute l’équipe a fait en sorte de relever au mieux de ses moyens, au service de la communauté.

La mission que Pulsar42 s’est donnée est, et a toujours été, une sorte de service public de la communauté francophone. Faire en sorte que ceux qui le souhaitent se sentent accueillis, chez eux, et puissent trouver leur place dans une communauté bienveillante. Prendre en charge l’organisation d’événements, mettre en relation les acteurs de la communauté, fournir des traductions, des sous-titrages… créer du contenu original et promouvoir les contributions francophones à l’ensemble des fans de Star Citizen ne sont que tant de moyens de créer, et d’entretenir cette communauté, ainsi que cet esprit de candide bienveillance. C’est d’ailleurs dans cet esprit et animés de cette volonté que nos membres ont oeuvré tout au long de l’année.

Au nombre des défis, nous avons par exemple dû faire face à de nombreux impondérables qui ont amené à repousser la Pari’Verse jusqu’en 2020. Il est également important que nous mettions en place des lignes éditoriales plus transparentes afin de mieux répondre aux besoins communautaires.

Mais je suis également fier de ce que l’équipe des bénévoles a pu déployer tout au long de l’année. Le lancement de la page Tipeee, la présence – en nombre – de Pulsar42 à la CitizenCon, ainsi que notre stand sur place ont été de belles victoires. CIG tient plus compte de la communauté francophone que jamais auparavant et nous avons eu l’occasion de nouer de meilleurs contacts avec plusieurs acteurs communautaires anglophones (JR D+F, GameGlass, Bored Gamer…).

L’année 2020 sera définitivement un tournant dans la pérennité de l’association. Février verra se tenir la première grande Assemblée Générale Ordinaire de Pulsar42. À cette occasion, la moitié du Conseil d’Administration sera renouvelée et je ne peux qu’espérer qu’il y aura de nombreux candidats souhaitant s’impliquer et aider à façonner ce que doit devenir l’association afin de continuer sa mission au mieux. Car ce n’est que grâce à ces bonnes volontés que la communauté pourra choisir qui elle souhaite voir aux commandes de l’outil Pulsar42.

J’espère de tout cœur que nous arriverons à rassembler davantage de membres, qu’ils soient désireux de s’impliquer activement dans l’association ou juste de prendre part aux grandes décisions. Car si je suis fier d’avoir présidé la création de cette toute jeune initiative, je suis surtout fier de voir ce que nous avons pu réaliser, tous ensemble, au service de cette belle communauté.

Enfin, je tenais à tous vous remercier pour votre soutien, car j’aime penser que l’on ne peut prétendre être une communauté que si l’on prend sincèrement soin des siens. Sans cela, l’on ne serait qu’un groupe d’individualités. 

Dès lors, je vous souhaite à tous de trouver les gens qui vous feront ressentir que Star Citizen, bien plus qu’un jeu, est une communauté. »

Benjamin Calomme aka Silkinael

Roadmaps SC & SQ42 – Mise à jour du 20 décembre 2019

Mise à jour du 13 décembre 2019 | Mise à jour du ?? 2020

Relu par RedFox

Bonjour à toutes et à tous !

La dernière semaine avant les vacances de Noël s’achève, les développeurs tout comme les joueurs se préparent pour la plupart aux festivités qui accompagnent la fin d’année de notre calendrier grégorien. Nous arrivons donc également à notre dernière chronique roadmap de l’année 2019, qui hélas n’amènent pas forcément de bonnes nouvelles.

Les extraits du “Point sur la feuille de route – 20 décembre 2019” ont été traduits par Ribartex, merci à lui !

Star Citizen (Univers Persistant)

Vous pouvez cliquer sur l’image afin de la voir en plein écran

3.8

La dernière mise à jour majeure de l’année 2019 est sortie le samedi 21 novembre 2019 sur les serveurs LIVE. Retrouvez les nouveautés de la 3.8 sur notre site !

Vaisseaux

L’Argo MOLE, seul vaisseau qui accompagne la sortie de la 3.8.0 a progressé de 8 tâches cette semaine. (145 terminées sur 148, 99%) Étant disponible pour les joueurs depuis ce samedi, nous pouvons considérer que le vaisseau est terminé.

ERRATUM : L’infographie montre un pourcentage erroné dû à une erreur de ma part, toutes mes excuses…


3.9

Personnages

L’uniforme carcéral a commencé son développement, aucune tâche n’a encore été accomplie. (0 terminée sur 2, 0%)

Pour rappel, la conférence sur les prisons est disponible en VOSTFR sur notre chaîne YouTube !

Lieux

L’intérieur de la ville New Babbage a progressé de 4 tâches, une a été rajoutée cette semaine. (29 terminées sur 151, 19%)

IA

La v1 de l’utilisation de la couverture par les IA a progressé d’une tâche. (2 terminées sur 4, 50%)

Vaisseaux

Le Drake Vulture a été temporairement retiré de la feuille de route, tout comme son gameplay associé qui était prévu pour la 4.0.

Le Vulture a temporairement été retiré de la feuille de route le temps que les discussions à propos de la Récupération v1 continuent. Nous envisageons de vous donner plus d’informations en début d’année prochaine.


4.0

Gameplay

Comme mentionné ci-dessus, la v1 du gameplay de récupération a été temporairement retirée de la feuille de route.

La carte de la Récupération a temporairement été retirée de la feuille de route alors que les discussions au sujet d’où elle atterrira continuent. Les améliorations de l’extraction minière et d’autres tâches associées à l’Alpha 3.8 ont été priorisées sur les récents travaux sur la Récupération. De plus, nous avons pris la décision de changer l’axe de travail de l’équipe qui était censée devoir travailler sur la Récupération sur d’autres fonctionnalités qui bénéficieront grandement à Squadron 42. Nous envisageons de vous donner plus d’informations en début d’année prochaine.

Vaisseaux

Le Hercules Starlifter de Crusader a subi le même sort que les deux fonctionnalités ci-dessus.

Après une réévaluation des priorités, la décision a été prise de retirer temporairement cette carte de la feuille de route jusqu’à ce que les discussions quant à sa parution prennent fin et qu’une nouvelle date de sortie soit décidée.


Squadron 42

Vous pouvez cliquer sur l’image afin de la voir en plein écran

Rien à signaler au niveau des chapitres et des vaisseaux du 3e trimestre 2019.


4e trimestre 2019

Gameplay

8 tâches ont été rajoutées à la v1 du système de statut du joueur, 3 ont été accomplies cette semaine. (31 terminées sur 52, 60%)

Technologie

Deux tâches ont été accomplies et deux autres ont été rajoutées pour les améliorations du système d’interaction du joueur. (31 terminées sur 52, 60%)

Vaisseaux

Le Vanduul Cleaver a reculé d’une tâche. (18 terminées sur 21, 86%)


1er trimestre 2020

IA

La v2 de la navigation pour les IA a progressé d’une tâche, une autre a été rajoutée. (8 terminées sur 14, 57%)

Idem pour la v2 des comportements au combat. (11 terminées sur 19, 58%).

Gameplay

La fonctionnalité de traction de corps s’est vue rajouter 7 tâches supplémentaires, une a été accomplie. (6 terminées sur 21, 29%)


Rien à signaler au niveau du 2e trimestre 2020.


C’est tout pour aujourd’hui, je dirais même pour cette année 2019 ! Je vous donne donc rendez-vous pour l’année 2020, passez de bonnes fêtes d’ici là !

Célébrations de fin d’année 2019

La fin de l’année 2949 approche à grands pas, tout comme l’Alpha 3.8 de Star Citizen désormais accessible à tous sur les serveurs de test publics. L’occasion pour RSI de se parer de beaux flocons et pour CIG de dévoiler son bilan financier pour l’année précédente. Mais que seraient des fêtes de fin d’année dignes de ce nom sans quelques sapins bien décorés, un ou deux bonshommes de neige, et une soirée au coin du feu ?

Aussi la CommunitTeam de CIG a-t-elle décidé de nous lancer deux challenges pour célébrer comme il se doit les fêtes de fin d’année. Et comme l’an dernier, des promotions sur plusieurs packs de jeu starters sont proposées pour celles et ceux qui souhaiteraient glisser un accès à Star Citizen sous le sapin familial.

Concours de screenshots

Screenshot : Artique

Afin de clore en beauté une année riche en concours, ce n’est donc pas un mais deux concours qui sont lancés simultanément. Tout d’abord, c’est un concours de captures d’écran qui attend les Citoyens bien décidés à exprimer une dernière fois leur talent photographique.

Les règles sont simples : proposez autant de screenshots que vous voulez, interdiction de les retoucher, et le thème des fêtes de fin d’année doit évidemment être respecté. Les trois prix disputés sont les suivants :

  • 1ère place : ARGO Mole LTI en standalone ;
  • 2ème place : RSI Mantis LTI en standalone ;
  • 3ème place : Aegis Avenger Titan LTI en standalone.

Vous avez jusqu’au 2 janvier à 8h59 (France métropolitaine) pour envoyer vos créations sur le post Spectrum dédié. Les gagnants seront annoncés le 8 janvier sur Spectrum ainsi que sur les réseaux sociaux du studio.

Concours de cartes de voeux

Carte de voeux 2018 de CIG

Pour les plus manuels et autres artistes accomplis, un concours de cartes de voeux est également organisé. Là encore, les règles sont simples :

Les règles sont simples :

“Créez une carte de voeux Star Citizen ou Squadron 42 aux couleurs des fêtes de fin d’année et tentez de gagner de superbes prix. Envoyez vos créations avant le 2 janvier à 8h59 (France métropolitaine) pour tenter de remporter la victoire.

Quelques règles courte à garder à l’esprit :

  • il n’y a aucune limite à votre créativité, créez simplement une carte, qu’elle soit physique ou numérique ;
  • vous pouvez envoyer autant de cartes que vous le souhaitez, chaque carte comptera une seule création ;
  • si votre carte est physique, vous êtes libres d’inclure différentes images de votre création afin que nous puissions tout voir ;
  • ne postez que des images qui contiennent une carte de voeux Star Citizen ou Squadron 42 sur le thème des fêtes de fin d’année. Tout autre sujet sera disqualifié.
  • toutes les créations doivent être envoyées sur Spectrum en répondant à ce post.

Les prix en compétition sont les suivants :

  • 1ère place : pack de jeu Caterpillar LTI ;
  • 2ème place : pack de jeu Freelancer MAX LTI ;
  • 3ème place : pack de jeu Cutlass Black LTI.

Alors à vos pinceaux ou vos tablettes graphiques, laissez libre cours à votre imagination et surtout votre créativité !

Les promotions de fin d’année

Et si vous êtes du genre à vouloir (vous) faire plaisir, vous avez jusqu’à la fin de la période des fêtes pour mettre la main sur l’un des starter packs en promotion proposés pour l’occasion. Rendez-vous sur cet article pour pouvoir en profiter avant qu’elles ne disparaissent comme neige au soleil.

Nous espérons en tout cas que cela apportera un peu de chaleur au coin de votre feu numérique. L’année 2019 n’aura pas été la plus avare en contenu et en événement communautaires. Nulle doute que 2950 nous gâtera de façon similaire, et qui sait : peut-être davantage ?

relu par Odysseus

L’alpha 3.8 disponible en LIVE !

Dernière mise à jour de l’article le 23 décembre 2019

L’alpha 3.8.0 est désormais disponible sur les serveurs LIVE depuis le 22 décembre 2019 ! Cependant, la phase PTU est toujours en cours avec la 3.8.0s !

Si vous souhaitez en savoir plus sur les fonctionnalités qui nous attendent pour cette mise à jour, voici notre article fait par Hotaru.

Cet article a pour but de vous donner toutes les “bonnes adresses” qui pourraient vous être utiles afin de remplir le rôle d’alpha-testeur si vous en avez l’envie. Il sera mis à jour au fur et à mesure que de nouveaux patchs arriveront.


3.8.0 LIVE

Build actuel : 3.8.0 LIVE.3917223 (patch note, traduction FR)

Même si la phase PTU est officiellement terminée, les développeurs souhaitent avoir vos retours sur certains aspects de la mise à jour via des posts Spectrum. Vous pouvez tous les retrouver avec la liste ci-dessous :


3.8.0 PTU

Pour vérifier si vous avez accès à la phase PTU

  1. Aller sur le site RSI, cliquer sur “Account” en haut à droite et ensuite sur “Settings” (img 1)
  2. Vérifier que “Public Test Universe” est bien activé (img 2)
  3. Si c’est le cas, cliquer dessus puis sur “Copy account to PTU” (img 2)
  4. Vous recevrez normalement un mail de confirmation (img 3)
  5. Il vous suffit enfin de lancer le launcher comme d’habitude et de vous identifier avec vos ID habituels (img 4)

Build actuel : Phase PTU terminée

Comme à l’accoutumée, en plus de l’Issue Council pour les rapports de bugs, CIG demande vos retours sur certains aspects précis du PTU via des formulaires ou directement sur Spectrum. Voici donc une liste afin de vous y retrouver plus facilement.

Patch notes des builds précédents

Constellation – Interview de Terada

Pulsar42 vous propose de découvrir au travers de cette rubrique les acteurs et créateurs de la communauté francophone de Star Citizen. Dans Constellation, youtubers et streamers sont bien évidemment de la partie, mais les organisations qui se sont créées pour vous accueillir et être le futur siège de vos aventures spatiales peuvent également se trouver sous les feux des projecteurs. Les joueurs de roleplay ne seront pas non plus en reste, puisque cette chronique proposera des interviews de personnages imaginés et joués par des membres de notre chère communauté.

Pour ce troisième numéro de Constellation, nous vous laissons en compagnie de Terada !


Bonjour ! Peux-tu te présenter, nous dire qui tu es et ce que tu fais dans la vie ?

Une FAQ dans laquelle Terada répond à plein de questions
de sa communauté

Bonjour, alors je suis Terada. IRL, j’ai fait des études de vidéo, je fais beaucoup de vidéos pour le boulot, que ce soient des clips, des vidéos de comm, des courts-métrages… J’ai fait pas mal de courts-métrages à l’époque. Donc je viens principalement du milieu du cinéma.

Il faut aussi savoir qu’avant de faire mes études de vidéo, j’ai fait quinze ans de musique quand j’étais jeune, dans le but à l’époque d’en faire mon métier. J’ai changé en cours de route mais ça influence pas mal ce que je fais maintenant.

Il y a quatre ans, en 2015, j’ai commencé à faire des prises de vues aériennes avec des drones pour mes vidéos et depuis j’ai monté ma boîte de prises de vues et vidéos. En parallèle, j’ai monté ma chaîne YouTube sur Star Citizen il y a bientôt deux ans qui regroupe finalement toutes mes passions, c’est à dire la vidéo, les belles images et le pilotage. Et c’est un peu pour ça que pour moi Star Citizen c’est le projet parfait. C’est un peu un outil de création de contenu sur YouTube et sur Twitch qui est très riche mais capricieux également.

Du coup, comment es-tu arrivé dans le projet Star Citizen ? Comment l’as-tu connu et décidé de t’y investir ?

Je l’ai connu en 2014 ou 2015 via Alphacast. J’étais abonné à sa chaîne de longue date parce que je le connais depuis ses débuts sur YouTube à l’époque où il faisait du Guild Wars 2 auquel je jouais aussi. En général je ne regarde pas trop son contenu parce qu’il est sur des jeux qui ne m’intéressent pas forcément, mais j’ai accroché tout de suite sur ses vidéos Star Citizen.

J’ai pledge en 2015 et j’ai laissé le projet de côté pendant deux ans où j’ai fait de temps en temps un petit tour dessus en Arena Commander pour voir comment c’était mais vraiment en mode casu de l’extrême. Le but était de ne pas m’y mettre trop tôt pour ne pas être saoulé et laisser le temps au jeu d’avancer un peu.

C’est difficile de retracer dans quel ordre ça s’est fait exactement, mais en 2017 je crois que j’ai été très intéressé par le spatial. J’ai découvert pas mal de Youtubers sur le sujet, dont Hugo Lisoir qui faisait ses vidéos Star Citizen sur sa chaîne principale à l’époque. Et je crois que c’est comme ça que j’ai redécouvert le projet en 2017, et que j’ai vu qu’il y avait eu pas mal d’avancement. Du coup j’ai été refaire un tour dessus et c’est à ce moment là aussi que j’ai décidé de refaire de la création de contenu sur YouTube. C’était un projet qui était dans ma tête depuis un moment, avec mes nouvelles connaissances, mais je n’avais pas encore trouvé ce que je voulais faire. Et quand j’ai redécouvert Star Citizen, ça m’a donné plein d’idées. C’est pour ça que je me suis lancé dessus, pour faire de la création de contenu.

Que proposes-tu comme contenu à la communauté Star Citizen ?

Pour l’instant, ce qui m’intéresse le plus c’est de présenter du beau gameplay, de belles images, des moments de spectacle. C’est ce que j’ai envie de faire. C’est à dire que les gens qui regardent ce que je fais puissent en prendre plein la gueule. À long terme, la compétition m’intéresse, même si c’est très tôt pour en parler. J’espère de tout cœur pouvoir en faire. 

Un trailer pour Star Citizen qui rivalise avec ceux de CIG

Et puis j’aime beaucoup les belles images. En tant que cinéphile et personne qui vient de ce milieu là, c’est quelque chose que j’ai envie de montrer.

Et parenthèse quand même importante, la science-fiction ça a toujours été, depuis mon enfance, une de mes passions principales. Donc tout est lié avec Star Citizen, on va dire.

En jeu à plus long terme, as-tu des objectifs de gameplay particuliers ?

Je reste relativement ouvert, pour des raisons dont nous sommes tous conscients je pense. C’est à dire que le jeu évolue et qu’il ne faut pas trop se donner d’objectifs à long terme. C’est dangereux.

Après, mes objectifs à long terme c’est de proposer du gameplay. Essayer de me démarquer en montrant des choses qu’on ne voit pas ailleurs. Le pilotage ça a toujours été un truc qui me plaisait donc c’est quelque chose que je vais maximiser.

Ensuite, au-delà de l’aspect gameplay ou compétition, c’est surtout l’aspect communautaire qui m’intéresse : le partage, l’échange… Tous les meilleurs moments que j’ai passés sur SC jusqu’à présent, c’est tous les moments communautaires, les events que ce soit in-game ou IRL. Le Chalet-Citizen en est l’exemple parfait, c’est quelque chose que j’ai adoré faire. Ce mélange d’IRL, d’event in-game et de diffusion Twitch. J’aimerais pas mal me diriger vers des trucs comme ça à long terme avec éventuellement plus d’events IRL. Après, ce ne sont pas des choses que tu peux faire tous les jours mais ça m’intéresse de continuer à en faire, de plus en plus et de mieux en mieux.

Et as-tu des projets spécifiques dans un futur un peu plus proche ?

À moyen terme j’ai des projets qui ne concernent pas forcément Star Citizen. Car sur le jeu, je continue de proposer du contenu, j’essaie d’innover mais c’est encore très compliqué dans le sens où le jeu évolue assez lentement. Du coup j’essaie de mettre au point un projet qui n’est pas lié au jeu, faire du drone racing ou drone FPV [en vue subjective]. C’est un projet un peu lourd à mettre en place et qui correspond un peu à ce que je fais sur Star Citizen mais IRL, au final. Il y a les images et aussi l’aspect skill en pilotage. J’aime bien tryhard tout simplement, pour résumer.

Sur Star Citizen pour le moment je n’ai pas de nouveau projet qui arrive. J’essaie d’innover depuis déjà un moment, j’ai pas mal de séries en cours. Je viens de sortir une vidéo sur le pilotage avancé qui m’a demandé pas mal de travail et je vais continuer à développer ce projet dans le futur. Mon but c’est que pour la sortie de Squadron 42 j’aie un tutoriel de pilotage qui soit disponible et à jour sur ma chaîne YouTube.

« Fly like Terada », une devise reprise même par Chris Roberts

Je suis également satisfait de mon nouveau format de vidéos sur les vaisseaux, je compte continuer à le développer par la suite. Et bien sûr je vais continuer mes vidéos de pilotage Hard Flying et Dreamwalker qui ont beaucoup de succès, que ce soit en francophonie ou dans le reste du monde.

As-tu des attentes particulières pour le jeu ?

Il y a pas mal de choses qu’on attend tous je pense. Il y en a qui sont réalisables, d’autres qui ne le sont pas. Il y a des attentes que j’ai en tant que joueur, d’autres en tant que créateur de contenu.

En tant que créateur de contenu, pour en revenir à ce que je disais plus tôt par rapport à l’aspect tryhard et compétition, j’aimerais beaucoup qu’ils développent l’Arena Commander pour qu’on puisse créer des maps, créer des circuits, choisir des environnements pour faire des courses différentes ou des combats en multicrew, choisir la planète, où dans l’espace, pouvoir mettre des gates… 

Pour moi Zerator ce qu’il fait avec la Trackmania Cup c’est génial, j’adore ça, je trouve ça trop cool le fait de créer des maps en stream, de créer un tournoi après autour, faire jouer toute la communauté, gagner des prix etc. Mon rêve, concrètement, c’est de pouvoir faire ce genre de chose sur Star Citizen. Ce serait ultra stylé, je pense que techniquement c’est pas compliqué à réaliser, les assets seront là. Il faudra juste développer l’Arena Commander pour pouvoir permettre aux joueurs de créer ce genre de truc.

En plus étant donné que ce sont des zones fermées hors du jeu, ça n’a pas vraiment de conséquence sur le jeu de laisser la main aux joueurs.

Oui. C’est de la simulation dans la simulation techniquement, d’un point de vue lore, donc c’est cohérent.

Est-ce que tu aimerais rajouter quelque chose ? As-tu envie de parler spécifiquement d’un sujet avant de clore cette discussion ? 

Ce que je vois actuellement sur Star Citizen c’est que… le jeu est ce qu’il est, il avance… Moi au final ce qui me plait le plus dans tout ce qu’on fait en tant que créateur de contenu sur ce jeu c’est vraiment l’aspect communautaire à tous les niveaux, que ce soit en jeu, IRL etc. Les partages qu’il y a entre créateurs de contenu, les partages qu’il y a avec la communauté… Évidemment tout n’est pas rose, mais dans l’ensemble c’est vraiment la communauté qui tient ce jeu et c’est vraiment grâce à ça qu’on arrive à faire ce qu’on fait en tant que créateur de contenu, finalement. Et j’ai envie de pousser plus en avant cette communauté grâce à des tournois, des events etc. 

Donc merci à la commu d’être là, tout simplement.

C’est grâce à eux que nous sommes tous là effectivement !

Quand tu regardes par rapport à d’autres jeux qui ont des petites communautés de niche comme Star Citizen, c’est rare d’avoir une telle activité et un tel suivi, même de la part des viewers. J’ai des viewers qui me suivent depuis des mois et qui ne jouent pas au jeu. C’est assez dingue et ça montre que Star Citizen, au-delà d’être un jeu vidéo, ça peut être un divertissement et un outil de création de contenu qui est fou.


Vous pouvez retrouver Terada sur Twitch, YouTube, Twitter, Instagram et Facebook !

Guide Galactique de Xénolinguistique | le Xi’An – Chapitre 5

Lors de la CitizenCon 2948, un document de plus d’une centaine de pages a été dévoilé au public : le Précis de langage Xi’an à l’attention des diplomates. Traduit ensuite en français pour vous par nos soins, accompagné d’un dictionnaire (également traduit), la langue possède un vocabulaire qui s’étend régulièrement via des mises à jour sur Spectrum.

Mais, afin de rendre à peu près accessible la langue aux moins acharnés d’entre vous, nous allons essayer d’en décortiquer les mécaniques de base. Pour les personnes que cela peut intéresser parmi vous, n’hésitez pas à aller consulter le précis.

Aujourd’hui : e.

Oui, vous avez bien lu. Une lettre. Un son. E. Ça a l’air si simple comme ça, mais c’est tellement plus complexe que ça en a l’air. Accrochez-vous, ça va dépoter.

Comme on l’a vu au chapitre précédent, e est un verbe utilisé pour décrire les qualités internes et externes des gens et des choses. “Quoi, c’est tout ?” me demanderez-vous, interloqués. Non. Car en plus de ça, il est utilisé pour un nombre monstrueux d’expressions Xi’an.
Voyons voir déjà comment il se comporte en tant que verbe avec quelques exemples :

e n.aoxy.oa tā e lē ?
De quelle couleur est votre “maison” ?

e yo’n.ao (ku).
Elle est blanche.

e a’ran Samus.
Samus est têtue.

Ici, il est utilisé de manière tout à fait classique. Mais il peut aussi être lié à un autre mot, comme o.

e ka’xy.oa tā e lē ?
Où est votre maison ?

e ka’ Ka’ua
Elle est sur Cáwa.

Là, on a un exemple de verbe lié, avec e ka’-. ka” signifie “lieu ; endroit”. C’est comme ça qu’on exprime l’existence dans un lieu. D’autres exemples :

e ka” xyo no’a.    e ka” huitā tā’yan eyāng.
Je suis chez moi.    Notre école est dans (le) voisinage.

Afin de nommer quelqu’un de manière scolaire nous le lierons à sen (“nom”) de la manière suivante : 

e sen (e) Lupu’uē.
Mon nom est Lubuwei.

Ce (e) est bien placé, mais dans une discussion normale, il n’est quasiment jamais utilisé. Il sert à montrer que le nom est sans ambigüité Lupu’uē. Il est appelé “E attributif”. On va y revenir. Et, oui, tout ce qui, à l’avenir, sera mis entre parenthèses n’est pas forcément dit. Disons que c’est une précision pour étudiants.

Fun fact, d’un point de vue structurel, cette phrase n’a pas de prédicat. Le verbe est littéralement e sen (e) Lupu’uē.

Cependant, dans la vie de tous les jours, on dirait plutôt : e Lupu’uē no’a. “Je suis Lubuwei.” Les Xi’an partent du principe qu’un nom est l’attribut le plus évident que toute personne possède.

Voilà pour la base. Maintenant, la forme e ___ (e) est très courante dans la langue. Le premier e se combine avec pleiiiin de tai pour exprimer la qualité liée (nom, couleur, autre), le second met le “nom” en lien avec des adjectifs et autres. Et c’est là que le fun commence pour de vrai avec e. Il y a vraiment beaucoup de façons de l’utiliser, qui sont listées dans le précis, et nous allons les survoler. Néanmoins, n’hésitez pas à aller fouiner, c’est très instructif !

  • Amour & affection :

e thlang (e) nui K. om’o S.oam.
Soahm est amoureux de Komo.

e thlang (.u) s.o’e K.om uth S.oam.
Komo et Soahm sont amoureux l’un de l’autre.

Les plus observateurs d’entre vous auront remarqué le (.u) de la seconde phrase. Mais que vient-il faire ici, ce bougre de sacripant, me demandez-vous, judicieusement outrés ? Eh bien, sachez que c’est vachement plus compliqué que ça en a l’air, et qu’ils expliquent ça très bien dans le précis, mais pour vous faire une idée très basique, (.u) définit des adverbes là où (e) définit des adjectifs. Vous n’êtes pas obligés de les utiliser, parce qu’il s’agit de différences très subtiles qu’il vous faudra tout de même maîtriser si vous souhaitez parler correctement le Xi’an.
Une petite phrase que vous pourrez entendre à ce sujet est e na”, .u na”?, où l’un demande à l’autre “Souhaitiez-vous utiliser e ou .u ?”. Donc ouais. Des subtilités. Mais qui peuvent parfois être importantes.

  • Possession :

e run (e) ___ exprime la possession de qualités ou des choses qui font partie d’un tout. En bref, de choses tangibles (des frères, une musculature, de l’argent). Exemple.

e run no’a kuen (e) che’a.
Je possède un million de crédits.

Particularité linguistique : ici, l’objet possédé arrive avant le sujet. Pour plus de simplicité, dites-vous que la phrase est tournée comme “Un million de crédits sont possédés par moi”.

  • Manque ou absence :

e lai run Lo.meling’ye hyo’pān.
Lomelinde n’a jamais eu de grenades.

e lai est la marque de la négation absolue. Il est en revanche plus commun de voir et d’entendre el en lieu et place de e lai. Une histoire de contraction. D’ailleurs, lai se contracte beaucoup avec d’autres verbes Xi’an pour indiquer la négation. Donc si vous voulez un verbe Xi’an avec un suffixe en -l, c’est une négation.

el run huiso’a e p.u Kiro.
Kiro n’est pas bien musclé.

En disant la phrase ci-dessus, un Xi’an comprendra effectivement que Kiro n’a pas de musculature (huiso’a). Par contre, il le prendra comme un jugement envers Kiro. Afin de simplement constater un fait, il faut dire :

e yo huiso’a e p.u Kiro
Kiro manque d’une bonne musculature.

Le yo présent dans cette phrase est quelque chose que nous verrons bien plus tard, mais sachez globalement qu’il s’agit d’un tai signifiant plus ou moins “manque”. Ici, cela veut globalement dire qu’il peut en avoir, mais qu’à l’heure actuelle il n’en a pas. Il a encore plus d’utilité que e. Rappelez-vous de lui. Nous en parlerons dans le chapitre IX.

  • Connaissance et compréhension :

Deux tai sont liés au détail de la connaissance et de la méconnaissance : yeth et u.ii. Le premier signifie “connaissance ; avoir conscience”, et le second a un sens de “inconnu ; manque de connaissance”. D’une certaine manière, u.ii égale e yo.
Avec el vu ci-dessus, il y a la possibilité de mélanger tout ces tai pour en sortir des subtilités intéressantes.

e yeth (e) ___ : “Je comprends/connais ___.”
el yeth (e) ___ “Je ne comprends/connais pas ___ alors que je devrais le connaître.”
e u.ii (e) ___ “Je n’y connaît rien en ___.”
el u.ii (e) ___ “Cela peut vous surprendre, mais je connais une ou deux choses sur _        __.”

Et c’est maintenant que vous allez apprendre la phrase-type de toute personne qui apprend une langue : e yo nai (no’a). “Je ne comprends pas.”

  • Émotions et opinions :

Pour les Xi’an, une opinion est basée sur la raison et l’expérience personnelle, là où les émotions tiennent purement de l’instinct.

Une émotion est exprimée par le tai l.ea, qui signifie “sentiment, statut émotionnel, intuition”. La forme de base pour décrire un sentiment de bonheur serait e l.ea sua’sa. Cela implique que le locuteur est heureux à l’instant où il parle.

Petite précision : vous pourrez voir o l.ea. Il s’agit de la forme verbale pour signifier la confiance.
Une opinion, en revanche, est écrite avec le tai kua, qui se réfère aux opinions (éclairées). e kua .u po (e) ___, où ___ est l’opinion attendue. .u po signifie globalement “que”. La traduction de la phrase ci-dessus est donc : “Je pense que ___.”

Des tableaux sont disponibles dans le précis (p.32-33) afin que vous puissiez voir beaucoup d’exemples de choses qui se lient à e. La peur, l’intelligence, le respect, la survie, la responsabilité… Il y a de tout, et c’est plutôt bien fichu !

Et voilà qui clôt le chapitre d’aujourd’hui ! La prochaine fois, nous allons entrer dans le monde merveilleux des PCV (Particules de Clarification Verbale), alors préparez encore une ration de ventoline et de paracétamol, car il va y avoir du contenu !

À bientôt pour un nouveau chapitre du G2X Xi’an !